Accueil » A la une » Lantonirina Andrianary – Directrice générale assurance ARO : « Assurance Aro, un acteur économique solide et engagé »
A la une Economie

Lantonirina Andrianary – Directrice générale assurance ARO : « Assurance Aro, un acteur économique solide et engagé »

Avec près de 150 milliards d’ariary de chiffre d’affaires, Assurance ARO est un poids lourd économique et un leader reconnu dans son domaine. A l’heure de la crise sanitaire, l’entreprise affiche sa solidité, sa responsabilité citoyenne ainsi que sa volonté de transformation et d’amélioration de ses services.

Il y a un an jour pour jour vous preniez les rênes de la Compagnie ARO, une société majoritairement détenue par l’État, comment va ARO ?

J’ai pris mon poste de Directrice Générale dans un contexte assez particulier, au moment où le COVID-19 commençait à se propager à Madagascar, le pays était isolé du reste du monde et des grandes villes confinées pour plusieurs semaines. C’était un grand défi qu’il fallait relever. J’ai toujours cru aux capacités de résilience des collaborateurs et ensemble nous avons réussi à surmonter les difficultés. Nous nous sommes donc réorganisés en pleine période de Covid et avons eu même l’audace de lancer de nouveaux projets.

Malgré une situation économique plutôt morose, ARO a bénéficié pour la deuxième année consécutive de la note AA de l’agence de notation Global Credit rating pour sa solidité financière. Nous avons même maintenu notre Certification ISO 9001 et le plus gros challenge relevé était notre entrée dans le classement des 100 Assureurs les plus fiables d’Afrique, une grande première pour le pays.  Nous confirmons ainsi notre position de leader du marché des assurances à Madagascar que nous abordons avec fierté. Nous avons également créé un pôle Grand Compte pour la gestion de nos clients stratégiques. Depuis un an maintenant, nous travaillons sur la modernisation de ARO et nous commençons à en cueillir les fruits. ARO se porte bien.

Est-ce que la pandémie a affecté votre activité ?

Comme toutes les entreprises, la pandémie a eu un effet sur nos activités. C’est l’économie en général qui est au ralenti, que ce soit à Madagascar ou ailleurs. La baisse des échanges internationaux eu par exemple un effet notable sur les assurances maritimes.

Est-ce que le risque de pandémie est un risque assurable et l’intégrez-vous aujourd’hui ?

En règle générale, les cas de pandémie sont exclus des garanties d’assurance car le risque est trop élevé pour les assureurs et les réassureurs. Par définition, une pandémie étant la propagation d’une maladie à une échelle planétaire, elle est donc peu maîtrisable et potentiellement dévastatrice. Cependant, ARO de par sa position, a pu négocier avec ses réassureurs pour que ce risque puisse être couvert pour sa clientèle notamment pour les Assurances Vie.

Dans le cas de ARO, vos clients sont-ils à jour dans le paiement des assurances ?

Nous n’avons pas de souci particulier concernant le règlement des primes d’assurance, il y a des cas d’impayés mais qui n’impactent pas de manière importante nos finances. Nous avons mis en place des stratégies pour cela. Aujourd’hui, nous avons toutes nos capacités à régler les éventuels sinistres de nos clients.

Quelles sont les contributions de ARO dans la lutte contre la Covid-19 ?

La lutte contre la Covid-19 est une lutte au quotidien pour la Compagnie, à commencer par la protection de tous les collaborateurs, en interne. Nous avons pris des leçons de ce qui s’est passé l’an dernier et avons pris des dispositions bien à l’avance pour limiter la propagation de la maladie au sein de l’entreprise. Très tôt, nous avons mis en place une cellule de crise pour gérer la réorganisation de la Compagnie pour faire face à toutes les éventualités car après tout, la prévoyance et l’anticipation c’est un peu notre métier. Nous travaillons depuis un moment en mode dégradé avec un effectif tournant et avons mis en place le télétravail pour les personnes vulnérables. Nous menons également des actions de prévention pour nos collaborateurs. Pour la nation, en tant que compagnie malgache avec des valeurs citoyennes et responsables, ARO ne peut pas non plus rester les bras croisés face aux nombreux besoins notamment en matière de santé. Nous avons dernièrement décidé de mettre à la disposition de la Brigade d’Intervention Spéciale Covid une ambulance médicalisée, pour permettre le transfert des malades au niveau des CTC à Antananarivo. Nous avons également fait don de matériels et consommables médicaux au BNRGC afin qu’ils puissent les distribuer aux CTC qui en ont les plus besoin, en plus de nos contributions durant la première vague de Covid de l’année dernière.

De même pour le projet présidentiel tel que le PEM, ARO est-elle sollicitée dans le financement de ces projets ?

Nous avons prévu dans notre programme d’investissement la construction prochaine de logement sociaux qui s’intègrent dans la vision du PEM comme nous sommes une société à participation majoritaire publique. C’est dans l’ordre des choses.

Il y a quelques mois, vous avez initié le projet de digitalisation de ARO, aujourd’hui les choses avancent à grand pas, dites-nous en plus ?

 La digitalisation fait partie de nos projets les plus importants. C’est un élément essentiel de la modernisation de la Compagnie. Nos clients en seront les premiers bénéficiaires grâce à une amélioration de nos services. Il s’agit notamment de la mise en place d’un système d’information plus moderne qui donnera une nouvelle dimension à la relation avec nos clients. Nous travaillons notamment sur des services digitaux qui permettront d’accéder plus facilement et à distance à nos produits. Le 30 avril dernier, nous avons lancé le paiement mobile, dont nous étions déjà le précurseur dans le domaine de l’assurance en 2011 mais un peu avant-gardiste pour l’époque. C’est un nouveau service que nous avons mis en place grâce au concours des opérateurs en mobile money à Madagascar qui sont Orange Money, Mvola et Airtel Money. Ce service permet à nos clients de payer leur assurance et leur cotisation sans avoir à se déplacer. Viendront dans les semaines à venir d’autres services digitaux qui permettront par exemple de faire de la gestion en ligne des contrats.

Que peut-on souhaiter pour ARO ?

Nous avons aujourd’hui une relève compétente, enthousiaste et prête à tous les challenges. Le processus de modernisation est aussi bien enclenché. ARO est une grande famille qui se rajeunit et qui est fière d’œuvrer au succès de la compagnie. ARO a su tirer profit de l’expérience des anciens et de la fougue et du dynamisme de ses jeunes cadres. Nous sommes en droit d’être enthousiaste et  souhaiter le plus bel avenir à la Compagnie, un fleuron national qui compte consolider sa position de leader sur le marché.

« La digitalisation fait partie de nos projets les plus importants. C’est un élément essentiel de la modernisation de la Compagnie. Nos clients en seront les premiers bénéficiaires grâce à une amélioration de nos services »

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter