Region

Journée mondiale de la liberté de presse  – Les journalistes unis dans la région Diana

La célébration officielle s’est terminée par l’inauguration d’une stèle commémorative dédiée à la liberté de presse.

Les journalistes opérant dans la région Diana, issus des stations privées et publiques ainsi que les correspondants des quotidiens nationaux implantés dans les cinq districts, n’ont pas manqué de célébrer ensemble la date du 3 mai, Journée mondiale de la liberté de presse. Cette année, c’est au tour d’Ambilobe de recevoir les journalistes de Diana. La célébration a été placée sous le thème « Consolidation des engagements de l’État dans le respect de la liberté ». C’est une occasion pour tous d’échanger et de faire évoluer la situation de la presse malgache et du métier de journaliste.
Comme chaque année, l’initiative a émané de l’Ordre des journalistes de Madagascar représenté par  son vice-président élu dans la province d’Antsiranana, Pascal Rakotondrasoa, en collaboration avec la délégation de la Communication et de la culture d’Ambilobe. De nombreuses activités ont rythmé cette journée du 3 mai.
Tout a débuté par la cérémonie officielle tenue dans le jardin municipal qui a vu la présence des personnalités locales conduites par le nouveau chef de district, Pierrot Solondady Ramasy. Dans son discours, il a approuvé la requête des journalistes « Certes, il n’y pas de démocratie sans liberté de presse, mais n’en abusez pas pour diffuser de fausses nouvelles ou des rumeurs » lance-t-il.
Ce côté officiel s’est terminé par l’inauguration d’une stèle commémorative dédiée à la liberté de presse. Les gens du métier ont ensuite procédé à une manifestation pacifique sous forme de sit-in devant la stèle de l’Indépendance. L’occasion leur a permis de s’exprimer librement sur la liberté de la presse par le biais d’écriteaux qu’ils ont brandis. Car cette célébration est considérée comme un événement majeur pour faire connaître au grand public, en particulier aux jeunes, la profession. D’ailleurs, les manifestants ont rencontré une centaine de lycéens issus des classes terminales, après un repas convivial. La rencontre leur a permis de présenter le métier d’exposer le quotidien professionnel des journalistes qui doivent toujours lutter pour exercer dans la liberté.
Pendant la  soirée qui  a clôturé la rencontre d’Ambilobe, tout le monde a suivi le débat télévisé retransmis par la TVM, sur un grand écran installé devant le bureau de la délégation de la  Communication et de la culture. De leur côté, les journalistes de la région Diana étaient unanimes à reconnaître que la situation actuelle ne favorise pas encore leur plein épanouissement. Ils ont profité de cette unique occasion pour apporter leurs points de vue respectifs.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter