Accueil » Régions » Transport – Double barrage sur la RN4
Régions

Transport – Double barrage sur la RN4

De longues files devant le barrage à Ambondromamy samedi dernier sur la RN4.

Grogne des usagers de la RN4 ! À qui profitent les deux barrages, sécuritaire à Anjiajia dans la commune d’Andranofasika, et sanitaire à Ambondromamy ? Telles sont les questions posées par les usagers de cette nationale 4 depuis la fermeture des frontières et la liaison avec les autres régions.

Au début de l’application de la note préfectorale du 23 mars, la circulation était totalement fermée à tous les véhicules sauf à ceux du service essentiel dont les transporteurs de marchandises, les camions citernes etc. Une véritable perturbation a régné sur place et des réclamations ont été évoquées.

Les responsables du Centre régional de commandement opérationnel (CRCO) Boeny ont alors modifié les mesures. Un assouplissement a été apporté et des véhicules pouvaient passer avec autorisation en main, entre 8h à 10h le matin et 15h à 17h l’après-midi, il y a dix jours.­Mais à partir de cette décision, la grogne n’a cessé de monter. De longues files se forment devant les deux barrages à partir d’Ambondromamy et à Anjiajia et durent toute la journée et même la nuit, depuis la semaine dernière.

Les usagers de cette route sont en train de revivre le cauchemar de l’année dernière, lors de la coupure de la route à Anjiajia pendant plusieurs semaines. Le barrage sécuritaire est placé à l’endroit où la coupure a eu lieu en 2020. Plusieurs semi-remorques et poids lourds ainsi que des taxis-brousse régionaux stationnent sur plusieurs kilomètres. Il en est de même à Ambondromamy.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter