Faits divers

Education – Des salaires non réglés

Les enseignants des écoles privées se plaignent. Bon nombre d’entre eux n’ont pas reçu le salaire complet du mois de mars selon Marcellin Tsarasidy, directeur de l’Office national des écoles privées.

« Le salaire du mois de mars n’est pas encore réglé pour des enseignants de quelques écoles privées. Le comble est que le confinement a débuté le 19 ou 20 mars. Certains parents ayant l’habitude de payer le frais de scolarité vers la fin du mois n’ont pas pu l’effectuer. Dans certaines écoles privées plus aisées, les frais de scolarité sont réglés avant le sept du mois. Nous nous référons au texte qui nous régit.

Nous n’entrons pas dans la gestion financière des écoles privées. Nous ne pouvons pas prévoir aussi la suspension. Lors de l’épidémie de la peste, les écoles privées ont survécu. Mais cette fois-ci, personne ne sait jusqu’à quand le confinement durera. Néanmoins, les titulaires doivent recevoir des salaires complets », explique-t-il.