Social

Confinement – La population de la capitale circule en toute liberté

Les usagers de la route circulent librement  durant le confinement. 

À la troisième semaine du confinement, aucun signe de restriction n’est observé dans plusieurs quartiers de la capitale. Dans les quartiers populaires, les habitants poursuivent leur vie quotidienne. Les rues publiques sont bondées de monde toute la matinée. De même, les consommateurs font leur course librement, notamment au Tsena mora du Fokontany. Les automobilistes, les motards et les charrettes circulent sans souci. Les magasins et surtout ceux qui vendent des produits non essentiels sont ouverts. « Le confinement n’est pas respectée. La population de la capitale est si têtue par rapport à celle d’autres régions », regrette le président du Centre de commandement opérationnel Covid-19, Tianarivelo Razafimahefa dans l’émission diffusée sur tous les médias tous les 13 heures.

Les règles sur la circulation des personnes ont été exposées par le président de la République Andry Rajoelina, dimanche soir. Le confinement entame sa deuxième partie et les toutes les mesures appliquées durant la première phase sont maintenues. Durant sa déclaration, le Chef de l’État a rappelé à l’endroit de la population issue des foyers du coronavirus qu’un représentant par famille est autorisé à faire les besoins quotidiens et le port de cache-bouche est obligatoire. De même pour l’interdiction de rassemblement dans les lieux publics. Contrairement, peu de gens observent les règles, hier. Les instructions sont « prises à la légère alors que les cas contacts ne cessent d’augmenter » comme l’a énuméré le ministre Tianarivelo Razafimahefa durant son intervention sur les ondes des radios. Elles sont valides pour Matsiatra Ambony, Analamanga ainsi que Toamasina I et II alors que « la situation est décevante par rapport à ce qui se passe à Antananarivo ».

Afin de faire respecter les règles du confinement, les éléments des forces de l’ordre ont procédé à la sensibilisation des piétons, hier. Aux alentours d’Ankorondrano, des gendarmes en tenue rappellent aux gens l’importance du respect de l’instruction, du fait que les mesures d’urgence sont toujours en vigueur sur tout le territoire.