Social

HJRA – L’autopsie reste suspendue

L’autopsie à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andria­navalona reste suspendue. Selon le professeur Olivat Rakoto Alson, directeur de l’établissement, la reprise de l’autopsie ne serait possible que si les contrôles judiciaires soumis à deux médecins et un professeur de l’hôpital ne soient levées. Les autopsies sont réalisées au niveau de l’hôpital militaire Soavinan­driana actuellement. « C’est le doyen des juges d’instruction du PAC qui a soumis ces personnes sous contrôle judiciaire. Ils ne peuvent sortir d’Antana­narivo et doivent faire des pointages tous les deux semaines au niveau du Pôle anti-corruption. Ils ne doivent être impliqués dans n’importe quelle affaire pénale. L’hôpital HJRA a décidé de suspendre l’autopsie car il y a une réquisition. Et réquisition signifie qu’il s’agit d’une affaire pénale. Ce n’est pas le Pôle anti-corruption qui a pris la décision sur la suspension de l’autopsie à l’HJRA », explique Mamy Tantely Rakoto­mahefa, procureur du Pôle anti-corruption (PAC).

Une famille a soupçonné un cas de corruption au niveau de ce service selon ce procureur. Le PAC a envoyé les rapports au niveau du ministère de la Justice actuellement. L’enquête est en cours.