DIPLOMATIE - Madagascar s’affirme face au multilatéralisme


Une conférence sur les enjeux de l’insularité face aux contraintes géopolitiques s’est tenue au ministère des Affaires étrangères, hier. Une occasion de défendre la posture de Madagascar vis-à-vis de la conjoncture internationale. “Madagas­car: Insu­larité et contraintes géopolitiques”. Il s’agit du thème d’une conférence qui s’est tenue à la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères, Anosy, hier. Un événement organisé à l’occasion du passage au pays de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS). Pour l’occasion, la salle de conférence du siège de la diplomatie malgache était à guichet fermé. Plusieurs membres du corps diplomatique, les principaux responsables au ministère des Affaires étrangères, la quasi-totalité des hauts responsables militaires chargés du volet stratégique, des membres de l’Association des anciens de l’École nationale d’administration (AAENA), des responsables ainsi que des anciens et actuels auditeurs du Centre d’études diplomatique et stratégique (CEDS), ont été de la partie. Pascal Boniface et le Général Richard Rakoto­nirina, ministre de la Défense nationale et ministre des Affaires étrangères par intérim, ont été les orateurs de la conférence d’hier. Le directeur de l’IRIS a plaidé pour le multilatéralisme pour apporter des solutions aux problèmes globaux. Un point que concède Madagascar, notamment, en tant que pays insulaire. La Grande île le démontre par sa participation aux différents rendez-vous internationaux et sa présence au sein des organisations internationales et régionales. Neutralité À entendre l’officier général, toutefois, bien qu’il soit pour le multilatéralisme, Madagascar compte faire sa souveraineté et son libre arbitre pour défendre ses intérêts. L’événement d’hier a en effet été une occasion pour le ministère des Affaires étrangères par intérim d’expliquer la posture de la Grande île vis-à-vis de la configuration géopolitique. Il a aussi réaffirmé et apporté des éclairages sur les choix diplomatiques dans le contexte mondial actuel. Comment un pays insulaire peut exister, se faire entendre et défendre ses intérêts dans un monde multilatéral et dans un contexte géopolitique tendu sont la réflexion en toile de fond de la conférence d’hier. Selon le Général Rakotonirina, cela commence par l’affirmation de ses choix et de son opinion. Il a souligné le fait qu’en tant que nation indépendante, “Madagascar est libre de ses choix et de son opinion”. Il prend en exemple la neutralité sur laquelle la Grande île table face à la conjoncture internationale actuelle. Une position affirmée face à la guerre entre la Russie et l’Ukraine, notamment. En tant qu’État souverain, le droit et la liberté de Madagascar à travailler avec les partenaires de son choix ont aussi été soulignés par le ministre des Affaires étrangères par intérim. Sur sa lancée, il a réaffirmé la diplomatie tous azimuts de la Grande île.
Plus récente Plus ancienne