Accueil » A la une » Cyclone intense – Batsirai laisse un chaos à Mananjary, Manakara, Nosy Varika
A la une Social

Cyclone intense – Batsirai laisse un chaos à Mananjary, Manakara, Nosy Varika

Batsirai a frappé de plein fouet plusieurs régions sur son passage. Des milliers de personnes perdent leurs maisons. Le nombre des sinistrés augmente.

Désolation. Le cyclone Intense Batsirai a tout détruit sur son passage. Rafales de vents de forte puissance et grosses pluies intenses ont déferlé sur la côte Est dans la journée du samedi et le dimanche. Le cyclone a atterri sur l’île et a tout ravagé sur son passage. Plusieurs régions depuis la région Atsimo Atsinanana, Atsinanana en passant par les régions Fitovinany et Vatovavy, Matsiatra Ambony ont subi les affres de ce puissant cyclone.

Dans cinq régions autres qu’Analamanga, près de trente-et-un-mille trois cent-soixante-dix-sept personnes issues de sept mille cinquante-six ménages ont été déplacées, selon le BNGRC, lors du bilan en date du 6 février à 13h. Les personnes déplacées de manière préventive restent encore dans les sites d’hébergement. Les districts de Mananjary, Nosy Varika et Manakara sont touchés à 90% depuis le passage de ce cyclone intense. Des cases d’habitation ont été détruites, d’autres ont été complètement décoiffées. «L’après-midi et la nuit du mardi ont été vécus avec angoisse et peur. La mer est montée jusqu’à notre maison. Les fortes pluies persistaient des heures. La plupart des maisons en bois ont été endommagées ou complètement détruite », témoigne un habitant. Les toits des sites d’hébergement ont été emportés à la suite des vents violents. Les personnes déplacées sont doublement sinistrées. «Neuf sites principaux ont été touchés par le cyclone sans compter des petits sites que nous n’avons pas encore répertoriés Dans l’urgence, les sinistrés ont dû quitter les sites où ils sont hébergés pour se réfugier ailleurs», indique une source à Mananjary. Par ailleurs, plusieurs arbres et poteaux électriques sont à terre, les rizières et champs de culture sont complètement inondés. Les établissements scolaires et centres de santé sont sous les eaux.

Idem pour le district de Manakara, le BNGRC fait état de six-mille-quatre-vingt-douze déplacées. Plusieurs maisons se sont effondrées, des arbres ont été déracinés. A Ambositra, le cyclone a fait également de lourds dégâts. La toiture du lycée Rakotoarisoa n’a pas résisté face à la violence du vent. La commune rurale d’Ambositra fait partie des victimes. Elle fait appel aux aides pour se relever de ces dégâts énormes. Dans la ville thermale de Ranomafana, district d’Ifanadiana, un pont a cédé face à la force du vent et les crues apportées par le cyclone. Des habitants ont été coincés et ne pouvaient circuler. La structure thermale est submergée. Avec le passage du cyclone intense, les régions à risque de cyclone se remettent à peine des dégâts occasionnés par le cyclone ANA. La population victime lance un SOS.

Manakara

 

Le cimetière des chinois emporté par les eaux à Mahanoro.
Mananjary

 

Manakara

 

Manakara

 

La RN 7 submergée

 

La piscine de Ranomafana.
Fianarantsoa

 

Sinistrés à Fianarantsoa.
Mananjary

 

Mananjary

 

Manakara

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter