Accueil » A la une » Election – Surprise quasi impossible aux sénatoriales
A la une Politique

Election – Surprise quasi impossible aux sénatoriales

Il ne devrait pas y avoir de surprise dans les résultats officiels des sénatoriales selon les indiscrétions.

La Haute cour constitutionnelle (HCC), va proclamer les résultats officiels des élections sénatoriales, ce jour.

Verdict. La Haute cour constitutionnelle (HCC), procédera à la proclamation des résultats officiels des élections sénatoriales, aujourd’hui, soit quinze jours après la publication des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), comme le veut la loi organique sur le Sénat. En tenant compte des informations qui filtrent des murs de la Cour d’Ambohidahy, il ne faudrait pas s’attendre à de grands changements par rapport aux résultats provisoires publiés par la CENI, le 23 décembre. Durant une conversation téléphonique, mardi, Jean Eric Rakotoarisoa, président de la HCC, a affirmé que l’institution d’Ambohidahy n’a reçu, jusqu’à l’heure de l’échange, aucune requête en contentieux relative au scrutin du 11 décembre.

Le délai autorisé pour le dépôt au greffe de la Cour, ou l’envoi par poste des recours en contentieux électoral court, pourtant, du lendemain du vote, jusqu’au jour de la publication par la CENI, des résultats provisoires.

Saisine d’office

Durant la cérémonie à son siège à Alarobia, le 23 décembre, la Commission électorale a soulevé deux cas d’anomalies constatés dans deux bureaux de vote dans la province de Toliara.

La première anomalie est un cas de non-conformité du nombre de bulletin de vote valide et des voix obtenus par les listes de candidats, après recomptage, avec ce qui inscrit dans le PV dans un bureau de vote dans le district de Miandrivazo. La seconde a été répertoriée dans le district de Morombe. Trois grands électeurs ont été surpris avec trois « bulletins de vote illégaux », alors qu’ils étaient encore dans la file d’attente pour se rendre aux urnes.

La HCC qui « est seule compétente pour apprécier la nullité totale ou partielle », du vote s’est, certainement, penchée sur les deux cas d’anomalies constatés par la CENI. Ces deux faits, de prime abord, ne sont pas suffisamment conséquent pour bousculer le sens du vote dans la province de Toliara et imposer une reprise du scrutin dans cette circonscription. Pour les autres circonscriptions électorales, la CENI n’a fait aucune remarque.

« Lors du contrôle des procès verbaux des bureaux de vote et des sections de recensement matériel des votes, la HCC, en l’absence de tout recours, peut se saisir d’office lorsqu’elle estime qu’il y a eu violation des dispositions législatives ou réglementaires, ou pour d’autres motifs d’ordre public », ajoute, néanmoins, la loi organique sur le Sénat. À s’en tenir aux indiscrétions, cependant, il ne devrait pas y avoir de grosses surprises dans les résultats officiels, par rapport aux résultats provisoires des sénatoriales.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi