A la une Sport

CAF Awards – Madagascar aux côtés des grands

Leur expression collective constitue le meilleur atout des Barea.

Que ce soit l’Algérie, le Sénégal ou Madagascar, chacune des trois nations dispose de différents atouts et mérite de remporter le titre de « meilleure équipe de l’année ».

La soirée tant attendue est enfin arrivée. Les lauréats des CAF Awards 2019 seront primés à l’occasion de la cérémonie annuelle, ce mardi soir à Hurghada, dans le nord-est de l’Egypte. Qui sera sacrée « meilleure équipe de l’année », L’Algérie, le Sénégal ou Madagascar ? Les trois finalistes disposent de différents faire-valoir, à commencer par la formation des Fennecs. Champions d’Afrique en titre, les Maghrébins sont donnés favoris par bon
nombre d’observateurs. Attribuer le trophée au vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations rentrerait dans une logique implacable, à priori. Et encore, l’Algérie est en lice pour un joli doublé. Son fer de lance en attaque, Riyad Mahrez, fait partie des trois finalistes dans la catégorie « meilleur joueur de l’année ».

Mais remporter la plus grande compétition de l’année ne constitue en rien une garantie à toute épreuve. Les Français peuvent en témoigner après leur titre planétaire de 2018. Luka Modric, finaliste du Mondial avec la Croatie, avait alors raflé le Ballon d’Or, quelques mois plus tard. Alors qu’Antoine Griezmann, Kylian MBappé et Raphaël Varane avaient fait choux blanc, respectivement troisième, quatrième et septième du classement final. De quoi nourrir les espérances des Lions de la Teranga et des Barea.

Le Sénégal s’est incliné devant l’Algérie en finale du sommet continental. Malgré ça, il est considéré comme la meilleure nation africaine aujourd’hui si l’on se réfère au classement FIFA, où il occupe le vingtième rang.

Expression collective
Un détail qui peut jouer sur les votes. Les Sénégalais aussi visent un doublé avec la nomination de Sadio Mané, qui a porté sa sélection sur ses épaules, pour la couronne individuelle (ndlr : l’Egyptien Mohamed Salah complète la liste des trois finalistes).

Précisons toutefois que le trophée doit récompenser la « meilleure équipe ». Et vu sous un certain angle, Madagascar peut se vanter d’avoir offert l’une des plus belles expressions collectives, durant la CAN 2019, mais aussi lors des deux premières journées des éliminatoires de l’édition 2021.

Une expression dont le point culminant fut la victoire sur le Nigéria, de loin la meil­leure performance des Barea, autant sur le fond que sur la forme. Le slogan « miara-mirona », littéralement tous ensemble, a pris tout son sens à Alexandrie. Et il s’est également traduit sur le plan comptable. Les six joueurs de devant, les trois milieux et les trois attaquants, ont tous marqué au moins une fois.

Preuve que le danger ne venait pas d’un seul joueur, mais de l’équipe toute entière dont la solidarité fut exemplaire. Et bien évidemment, la Grande île mérite également le trophée pour la dimension historique de son parcours. Aller aussi loin pour une première participation à la phase finale, c’était tout simplement énorme.