Economie

Secteur offshore – Les opérateurs s’inquiètent face à la crise politique

Si la menace de crise persiste, les pertes de marché continueront d’augmenter. 

Eldorado numérique, la ruée vers la Grande Île est, sans équivoque, favorisée par la conviction des investisseurs de réaliser le maximum de profits grâce aux avantages que Madagascar offre dans le domaine de l’externalisation des services. Cependant, le marché est, à présent, en péril à cause de la menace de crise politique qui plane sur le pays.
« Nous avons enregistré une forte baisse des commandes de la part de nos clients depuis la fin du mois de décembre. Ils ne nous confient que des missions ponctuelles depuis que la crise politique pointe son nez. Nos concurrents à l’île Maurice et au Maghreb se voient confier les missions à long terme. Missions qui sont les plus lucratives » déplore un professionnel de l’externalisation de service. Ce dernier ajoute que « si la crise persiste, un bon nombre de jeunes perdront leurs emplois ».
En effet, les call center et autres services offshore à Madagascar font partie des rares domaines pourvoyeurs d’emploi où les jeunes décrochent des CDI, avec une rémunération se situant entre deux cents et quatre cents euros par mois et des primes importantes, même s’ils ont une faible expérience professionnelle.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter