Economie

Pierres précieuses – Des taxes à l’exportation saluées

Les opérateurs en pier-res précieuses seront taxésde 20% à l’exportation à partir de l’année prochaine, comme l’indique la Loi de finances initiale (LFI) 2020. Si au départ, le gouvernement pensait taxer de 10% le droit de sortie des pierres industrielles et des métaux précieux tels quel’or, ce sont finalement les pierres précieuses qui subiront la nouvelle taxe. « Nous y voyons une bonne décision qui protégera les petits opérateurs miniers. 4
Cette taxe à l’exportation conduira enfin à une certaine équité dans les retombées », estime Haja Ralambo­manana, président de la Fédération des Petites mines. La quantité de saphir exportée a atteint 36 1584g rien qu’au mois de mars de cette année. Les émeraudes brutes varient entre 3600 et 14 200g et le rubis entre 4000 et 10 000g par mois. Seulement, plus d’un constatent que la quantité écoulée sur le marché international comme les foires aux pierres de Tucson aux États-unis, est beaucoup plus appréciable que à ces quantités déclarées à l’export. Ce droit à l’exportation constituera ainsi une traçabilité des pierres précieuses qui atterrissent à l’étranger.