Editorial

Manepulation

Jamais, dans l’histoire, le classement du Ballon d’or de France Football, récompense du meilleur joueur de l’année, n’a autant fait polémique. Des footeux ont trouvé scandaleux que l’argentin Lionel Messi s’est vu remettre le sixième Ballon d’or de sa carrière sans faire une saison exceptionnelle. En tout cas pas mieux que le sénégalais Sadio Mane, champion d’Europe avec Liverpool et meilleur buteur du championnat anglais mais vice-champion d’Afrique. Mais Sadio Mane a été classé seulement quatrième derrière Lionel messi, Virgil Van Dijk et Cristiano Ronaldo. Un résultat qui a causé un tollé général parmi le camp des supporters de Sadio Mane. Certains y voyaient carrément du racisme à l’image de ses compatriotes et anciens internationaux Habib Beye et Diomansy Kamara, devenus consultants de Canal+. Habib Beye a déclaré que Sadio Mane n’a pas été élu parce qu’il est africain. Il soutient que cette année Sadio Mane a été de loin supérieur à Messi. Une déclaration un peu à l’emporte pièce voire raciste. Les deux anciens internationaux sénégalais semblent avoir oublié que le résultat dérive du vote des journalistes sportifs du monde entier dont une cinquantaine de journalistes africains.

Le fait est que les journalistes africains ont mis Messi en tête devant Sadio Mane. Diomansy Kamara leur reproche de manquer de solidarité envers les joueurs africains et affirme qu’avec un tel comportement aucun joueur africain ne pourra jamais prétendre gagner le Ballon d’or. Des prises de position surprenantes pour des personnalités du foot africain. Les journalistes africains , dont notre confrère Clément Rabary , ont fait professionnellement leur boulot sans autre considération que le sport, les performances, le mérite. Sans le moindre chauvinisme non plus. D’ailleurs le comportement de tous les journalistes votants était exemplaire à l’image du journaliste espagnol qui n’a pas voté Messi. Si tous les journalistes votent pour le joueur de leur pays ou de leur continent, le Ballon d’or deviendrait un vote politique et n’aurait plus aucune valeur.

Si le magazine France Football avait décidé d’élargir le Ballon d’or aux joueurs des autres continents évoluant en Europe en 1995 et aux joueurs du monde entier en 2006, c’est qu’il a reconnu la valeur de ces joueurs ou ces championnats. D’ailleurs, dès le début de cette ouverture, le Libérien Georges Weah, évoluant à l’époque au Milan AC avait gagné le Ballon d’or en 1995 sans être champion d’Europe avec son club, ni champion d’Afrique encore moins du monde avec son pays. Des cas similaires ont eu lieu par la suite à l’image du Ballon d’or gagné par Cristiano Ronaldo en 2013 alors qu’il n’avait aucun titre pouvant faire pencher la balance en sa faveur à cette époque.

Rien n’obligeait France Football à élargir le Ballon d’Or aux joueurs du monde entier en général et africains en particulier. Pourquoi avoir pris une telle option pour saquer les joueurs africains par la suite. Il faut savoir qu’aucun joueur asiatique ni américain n’a pour le moment gagné le Ballon d’or alors que depuis les années 80, des Japonais jouaient en Europe à l’instar d’Okudera en Allemagne. Actuellement le Coréen son attaquant de Tottenham peut parfaitement figurer dans le Top 5 du Ballon d’or. Si un jour il figurait parmi les nominés et que tous les journalistes de l’Asie votaient pour lui, le Ballon d’or aurait-il choisi le meilleur?

À cette allure, le vote serait à l’avenir précédé d’une campagne électorale, d’un appel à solidarité, d’une constitution de lobby, d’un achat de voix. C’est en tout cas l’esprit que semblent vouloir imposer les partisans de Sadio Mane, mis sous l’éteignoir par les défenseurs des Barea à Mahamasina, soit dit en passant. autrement dit, il va falloir choisir un Ballon d’or dur.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter