Culture

Festival – Des « dix » pour la 10è édition du Slam national

Si auparavant le Festival du Slam national n’avait duré qu’une semaine, cette fois-ci, il s’étalera sur dix jours, du 5 au 14 décembre, avec un programme riche, varié, et enrichissant.

Il ira à la rencontre de plusieurs disciplines, allant de la danse au théâtre, en passant par la musique et l’artisanat écologique. Ainsi, le festival s’invitera dans des entreprises souhaitant entendre le pouvoir magique des mots scandés par différents performeurs, prévoyant un détour à l’École éducative des mineurs d’Antanimora. « Le slam sera partout. Et on veut des dix », souligne Tonihasina Razafimahaleo, ou Na Hassi, une slameuse percutante et membre de Madagaslam, l’entité organisatrice de l’événement.

Dix villes ont été invitées à ce festival. Vingt-quatre slameurs rivaliseront d’inspiration afin de lui donner une autre étendue. Le festival présentera aussi la participation active de l’Allemagne, des États-Unis, des Comores, de la Suisse, et de la France. En fait, la Suissesse Malou et l’Allemande Theresa Hahl sont déjà dans nos murs. Elles ont offert un avant-goût de leurs talents lors de la conférence de presse donnée au Cercle germano-malagasy (CGM) à Analakely, mercredi dans la matinée.  « L’énergie du slam se transmet sans aucune barrière de la langue. Pour ma prestation du jeudi, je préparerai un slam en malgache », avoue l’Allemande.

Le champion du monde de slam-poésie, le Français Jérôme Pinel, sera attendu, samedi prochain, pour un spectacle « Seul en scène » à l’IFM à Analakely.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter