Accueil » A la une » Projet présidentiel – La nouvelle ville transférée à Tsimahabeomby
A la une Politique

Projet présidentiel – La nouvelle ville transférée à Tsimahabeomby

Une  nouvelle  ville  sera  créée  à  Tsimahabeomby  Imerintsiatosika.

La commune d’Imerintsiatosika accueillera la nouvelle ville. Située à 26 kilomètres d’Antananarivo, le projet présidentiel sera implanté sur un vaste terrain de 1000 ha.

Tsimahabeomby, un endroit situé à 5 kilomètres d’Imerintsiatosika, sur la route nationale 1 vers Arivo­nimamo a été choisi pour concrétiser le projet présidentiel sur la création d’une nouvelle ville.

Les bureaux administratifs qui s’entassent dans la capitale seront déplacés sur la place de l’ancienne base de la Nasa d’Imerintsiatosika. Le ministère de la Nou­velle ville et de l’habitat a dévoilé au grand public le site sélectionné. Les travaux de construction démarreront d’ici peu à Tsimahabeomby. Tout est finalement prêt après des mois d’études sur la faisabilité de l’installation de « la nouvelle ville de l’Ouest », une autre appellation après Tanamasoandro qui aurait été conçue à réaliser à Ambohitrimanjaka.

Projet

Après quelques mois de silence sur la contestation du projet sur la plaine d’Ambohi­trimanjaka, le ministère de la Nouvelle ville et de l’habitat a mené ses études sur la recherche de terrains capables d’accueillir le projet. Des analyses techniques, économiques et sociales ont été menées pour que le site réponde aux critères recherchés par l’État.

« Ce qui est intéressant en termes de développement urbain, et effectivement c’est une réserve foncière où il y a peu d’occupation. Donc, en termes de planification de projet, c’est beaucoup plus facile d’activer un projet sur un terrain où il n’y a personne plutôt que sur un terrain où il y a énormément de personnes avec lequel il faut discuter. Celui-là sera activé en premier parce que c’est là qu’on mettra une nouvelle cité ministérielle », explique le ministre de la Nouvelle ville et de l’habitat Angelo Zasy sur une station privée.

Les infrastructures conçues dans la nouvelle ville seront construites sur un terrain de 1000 ha. Une plaque métallique présentant le projet présidentiel a été érigé sur le domaine. La population est désormais avisée que le domaine foncier est réservée et ne peut plus faire l’objet de vente. Selon l’information émanant du ministère de la Nouvelle ville et de l’habitat, la pose de première pierre se fera après la régularisation de la procédure nécessaire, mais elle ne tardera pas avant la fin de l’année.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi