Accueil » Régions » Environnement Amborovy – Des masques usés polluent les plages
Régions

Environnement Amborovy – Des masques usés polluent les plages

Des masques ont été découverts sur la plage d’ Amborovy.

La plage est de en plus en plus polluée à Amborovy. Les enfants membres de Mahajanga Ville Propre y ont procédé au ramassage des déchets plastiques.

LES mesures sanitaires ne sont pas du tout respectées à Mahajanga.

Des masques et des tests du coronavirus étaient découverts sur la plage.

Inconscients du danger, les utilisateurs de ces masques ignorent qu’un masque peut durer 450 ans dans la mer. En effet, la recherche scientifique a calculé qu’en moyenne, les masques utilisés pour se protéger du Covid-19 mettront environ 450 ans à disparaître.

Chaque année, 8 à 10 tonnes de plastiques sont ramassées sur la petite plage à Amborovy. Sur une étude du WWF (World Wild life Fund) pour la mer Médi­terranée, 82% des tortues de mer ont dans l’estomac des quantités considérables de plastiques qui entraînent souvent leur mort. « Par notre action, nous participons à la conservation des tortues et les écosystèmes marins de Mahajanga. L’Europe a déclaré la guerre aux plastiques à usage unique ; pourquoi Madagascar qui en a encore plus besoin pour protéger son immense patrimoine environnemental, n’agit-il pas ? », telle était la question posée par le responsable de l’Association Mahajanga Ville Propre.

En 2019, le président de l’Association a rencontré le ministre de l’Environnement à trois reprises et lui a présenté un projet d’élimination du plastique à usage unique qui pèse environ 80% sur nos plages, mais malheureusement le projet reste sans suite.

Le plastique est un matériau très utile. C’est un matériau qui dure des centaines et des centaines d’années.

L’association à but non lucratif «Mahajanga Ville Propre» est née de l’idée de sauvegarde de l’environnement, avec une référence particulière à la conservation des tortues marines, qui sont parmi les plus vulnérables en raison de la pollution par les plastiques présentes dans la mer et qu’elles confondent avec des méduses dont elles se nourrissent.

Fondée au début de l’année 2014, l’association a été reconnue par le Ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, avec l’Arrêté n ° 2874/2017.

« Depuis le début, nous avons impliqué des enfants du village de pêcheurs appelé « Petite Plage » à Amborovy, Mahajanga. Notre travail, comprend également la sensibilisation des enfants dans les écoles locales dans l’espoir que la future génération développe une culture de respect de l’environnement. », a déclaré le premier responsable. Les autorités ont promis de mettre à la disposition de cette association 20 corbeilles pour ramasser les déchets mais deux seulement ont été remises.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi