Accueil » Social » Antananarivo – Les ordures s’entassent dans la capitale
Social

Antananarivo – Les ordures s’entassent dans la capitale

Les  ordures  qui  s’éparpillent  perturbent  la  circulation.

La capitale est confrontée actuellement à un problème de gestion de déchets. La situation est critique vue que les moyens manquent face à ce problème.

L’amoncellement des ordures dans la capitale est fréquent dans tous les quartiers. Alors que la population tananarivienne décharge près de 1000 tonnes de déchets dans la journée, plus de la moitié n’est pas évacuée à temps des bacs à ordures. « Près de 300 tonnes d’ordures ménagères sont récupérées par le Samva par jour. Les moyens manquent » , indique Simon Randriatsiferana, secrétaire général du ministère de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène et. Le manque de moyen est la première raison du retard voire de l’inexistence du ramassage dans nombreux fokontany.

Les personnes vivant à proximité des bacs à ordures se plaignent des odeurs nauséabondes « Je crois que les tours de ramassage des ordures chez nous ne sont pas suffisants. Il n’existe qu’un seul bac à ordures visible », indique Vonjy, une habitante d’Andraisoro. L’heure fixée pour le jet d’ordures n’est pas respectée. Ce qui influe sur la quantité des ordures jonchant les bacs à ordures. « Dans notre fokontany, la plupart des habitants jettent leurs déchets ici à n’importe quelle heure. Ce qui ne facilite pas les choses », indique un responsable auprès d’un fokontany. La prise de conscience de chaque citoyen dans le jet d’ordures est primordiale.

Valorisation des déchets?

« Chaque citoyen a son lot de responsabilité dans la gestion des déchets ménagers. Il faut noter que la plupart des ordures ménagères n’arrivent même pas dans les bacs à ordures. On peut voir que les ordures s’éparpillent dans les rues », enchaîne-t-il.

Pour le MEAH, la valorisation des déchets pourrait être l’une des solutions afin d’éviter l’amoncellement des ordures au niveau des fokontany. « Il faut noter que les ordures ménagères peuvent être revalorisées. Comme c’est le cas de la production de compost pour l’agriculture. Par ailleurs, nous essayons de trouver une solution auprès des communes », souligne le SG.

Un projet de compactage des ordures serait lancé pour assurer la gestion de déchets. « Il s’agit d’une collaboration avec le gouvernement japonais. La quantité de déchets sur Andralanitra dépasse largement la moyenne. C’est pourquoi un projet de compactage des déchets a été prévu.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi