Texto de Ravel

Le silence

Dans le brouhaha des propa­gandes, le silence. Au milieu des débats avortés et les idées frivoles sur les réseaux sociaux, le silence. Une bougie s’est éteinte il y a seulement quelques jours. Et soudainement, le souffle de la vie éteigna une autre. Si proche, trop proche l’un de l’autre ils se sont donné rendez-vous ailleurs. Fafa, Dadah… La faucheuse fauche double en si peu de temps.

Au milieu des tumultes de la vie, des guerres politiques, des combats quotidiens pour survivre un jour de plus, pour au moins crever demain et non aujourd’hui. Le silence. Que dire ? Rien. Le silence.

Le silence, certes car il n’y a rien d’autre qui pourrait décrire la perte de ces deux géants. Seule­ment, il serait encore plus triste et injuste de laisser Fafa et Dadah partir effacés par les tapages des propa­gandes. Permettez-nous ainsi de nous inspirer de ces quelques vers d’une éminente professeur d’Université en la personne de M. Rakotoanosy.
DADAH… Ta sublime poésie… L’infinie générosité de ton Être
DADAH… Toi aussi…
Un envol vers les étoiles de ce merveil­leux Cosmos…
Dans la symphonie des Grands immortels
DADAH… Tu seras toujours là où nous serons…!
«Raha mbola io aizina io, Mbola hody hazavana….», 1986
MAHALEO…Une poétique du Vivant…
Une résistance créative…
Un don incommensurable!
MAHALEO… Merci pour ces musiques, ces images, ces poèmes que j’ai aimé, que j’aime et admire intensément.
MAHALEO… Merci pour ces moments de bonheur qui m’ont fait et me feront toujours grandir, et grandir autrement….

Dans la Beauté de nos humaines conditions… De la fragile mélodie… Mais aussi de la magie de la vie !
Une page se tourne mais la musique continue et continuera de vibrer dans nos têtes, sur nos lèvres. Nous prions que les messages de révolutions, de révolte, de sagesse, de joie et de peines que vous avez partagés à de nombreuses générations puissent se perpétuer à jamais.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter