Faits divers

Ikalamavony : Saisie de tourmaline et du béryllium par centaines de kilos

Inopinément, les forces de gendarmerie ont mené une opération d’assainissement du secteur minier à Tanamarina Ikalamavony. Sept personnes ont été arrêtées.

Une vague d’assainissement du secteur minier secoue comme un prunier à Tanamarina Ikalamavony. En une journée, le groupement de la gendarmerie nationale de la région haute Matsiatra a saisi des pierres semi-précieuses et industrielles, illicitement extraites de la carrière Befitsiotry Soatanimbary. Pour la seule journée d’hier, les gendarmes ont intercepté cent quatre-vingt-huit blocs de béryllium et 118 kilogrammes de tourmaline.

Incriminées dans une affaire d’exploitation illicite de ressources minières, sept personnes ont été pour leur part appréhendées et placées en garde à vue. Après l’arrestation, le produit saisi ainsi que les personnes soupçonnées ont été remis à la police des mines à Fianaran­tsoa, laquelle va poursuivre les investigations y afférentes au vu de traduire les suspects devant le parquet près tribunal de première instance à Fianarantsoa.

Cette opération a été conduite à l’initiative du groupement de la gendarmerie nationale de Fianaran­tsoa. Après avoir décelé la piste d’une extraction clandestine de tourmaline et de béryllium, effectuée par des petits et moyens exploitants, les gendarmes ont lancé l’assainissement.

Marché noir

D’après les informations, le pullulement des exploitations illicites en question a pour effet la multiplication des trafics et nourrit dans la foulée le marché noir qui subséquemment favorise les actes de banditisme ainsi que les escroqueries et abus de confiance commis dans la filière.

Face à la difficulté de prendre sur le fait les exploitants illégaux, en les traquant sur le site même, le groupement de la gendarmerie nationale de la région Haute Matsiatra a adopté une toute autre stratégie. En effet, la peuplade d’exploitants illicites, en permanence aux aguets sont très souvent informés de l’arrivée des autorités avant même que ces dernières ne débarquent sur place. Quasiment insaisissables, les exploitants concernés fuient les lieux avec leur butin lors des opérations des lors qu’ils flairent l’arrivée des autorités ou se doutent que celles-ci sont en route.

En apportant une touche d’efficacité à son opération, la gendarmerie nationale a canalisé le produit illicitement extrait ainsi que les personnes qui se trouvent derrière en surveillant l’axe routier emprunté. La stratégie s’est avérée payante. Sans surprise, les gendarmes ont cueilli les sept suspects ainsi que la tourmaline et le béryllium.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • il existe mille facons de cerner des exploitants miniers sans autorisation d’expoitation minieres il semblerai que meme a ce niveau la corruption politique et policiere sevit des exemples de prison ferme doivent etre prononcee par la justice