A la une Politique

Communales – Le TIM commence par la dévotion

Un culte œcuménique ouvre la campagne électorale pour le candidat Rina Andriamasinoro, du parti TIM, hier au gymnase Mahamasina.

Investi par le parti Tiako i Madagasikara (TIM) pour briguer le siège à la mairie de la capitale, le candidat numéro 2 est prêt à affronter l’électorat d’Antananarivo.

En marge de la cérémonie de lancement de la propagande, hier, le TIM a montré ce qui reste de sa force sur la scène politique après les récentes dissidences. Le candidat soutenu par le parti de l’ancien président Marc Ravalomanana, Rina Andriamasinoro n’agit pas seul. Les députés élus dans les six arrondissements lui tiennent la main. Hanitra Razafimanantsoa, la grande figure du parti de marteler que « le TIM est toujours présente quand il s’agit de la conquête de pouvoir. Aucun parti qui se croit être fort ne dispose de seize députés à l’Assemblée nationale. Et là maintenant, nous sommes face aux élections municipales, nous unissons toutes nos forces pour faire voter pour notre candidat ».

La première journée n’a été qu’une prise de contact entre les candidats et l’électorat. Les prochains jours seront, sans aucun doute, ouverts aux séductions et toute forme de communication.

Rapprochement

Le président national du TIM, Marc Ravalomanana en personne, a fait son intervention pour faire voter son candidat dans la capitale. Le conseiller spécial du maire d’Antananarivo, quant à lui, a relevé le défi d’aller de l’avant dans l’instauration du développement en faveur de la population. « Lalao Ravalomanana a accompli sa mission. Mais Rina Andria­masinoro réalisera encore beaucoup plus », a-t-il noté dans son discours. « Les scrutins du 27 novembre n’est pas mon affaire à moi seule, il s’agit de notre affaire à tous », explique le candidat numéro 2.

Pendant les vingt jours dédiés au rapprochement avec les électeurs, le TIM entend exploiter tous les moyens de communication disponibles. Les partisans se préparent à faire le porte-à-porte pour que la vision du candidat puisse être transmise parmi tous les citoyens. Le parti n’a pas manqué également de sensibiliser les citoyens à participer activement à l’observation du déroulement des élections pour viser la transparence des votes.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter