Accueil » Régions » Vacation du Bepc – Retard de paiement
Régions

Vacation du Bepc – Retard de paiement

Le Chef Cisco de Mahajanga 1 a tenté de justifier ce retard et de calmer les correcteurs.

« Il est vrai que les correcteurs n’ont pas encore perçu leur indemnité. Ceux des écoles privées n’ont pas encore été payés durant la session de 2019. Les correcteurs des écoles publiques ne le sont pas aussi depuis 2019, 2020 et cette année. Le Superviseur du ministère de l’Éducation nationale et le ministre Coach de la région Boeny ont déjà été mis au courant de cette situation. Les procédures administratives et les dossiers sont déjà en cours. On attend la réponse du ministère », a rassuré le Chef Cisco de Mahajanga 1, Elson Jocelyn.

« Un correcteur, est parti à la retraite et n’a donc pas pu jouir de ses vacations car il devait rentrer dans son village natal depuis le mois de septembre dernier. C’est dommage car il en avait beaucoup besoin pour son déménagement », a expliqué un responsable de l’école privée où avait travaillé le retraité.

Par ailleurs, les interrogateurs de l’EPS durant l’examen du baccalauréat rongent également leur frein. Leurs indemnités n’ont pas encore été perçues alors que l’examen s’était achevé en juin dernier.

« Chaque année, nous sommes payés dès la rentrée scolaire, deux mois après l’examen. On est déjà au mois d’octobre et nous n’avons pas encore touché nos salaires. Nous avons ouï dire qu’on refuse de signer nos indemnités car nous étions tous des chefs de centre avant, pendant et après les examens, dans les périphéries, et en même temps nous avions assuré le travail de secrétariat tout en étant interrogateurs. C’est possible car les tâches ne se déroulent pas en même temps. Et pourtant, nous sommes au courant que nos collègues de la capitale ont déjà été payés. C’est du deux poids deux mesures », ont déploré les enseignants d’EPS de la région Boeny.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter