Accueil » Sport » Journée marathon pour les Barea
Sport

Journée marathon pour les Barea

La délégation compte de très nombreux accompagnateurs.

Chaque fenêtre internationale apporte son lot de rebondissements pour la sélection malgache. La première confrontation contre la République Démocratique du Congo est prévue ce jeudi à 14h heure locale. Mais la moitié des joueurs n’a quitté Madagascar qu’hier soir. Et ce, après deux départs avortés à 00h30, puis à 14h.

Même un individu lambda qui n’y connaît rien au football, dénoncerait pareil amateurisme. Attendre l’avant-veille d’une affiche internationale pour partir, si ce n’est pas un sketch, ça y ressemble.

Il a fallu attendre le début de soirée pour apercevoir enfin l’Airbus A320 d’Air Seychelles, affrété pour l’occasion. Y ont embarqué les six locaux Nina Rakotoa­simbola, Théodin Ramanjary, Tsiry Randriantsiferana, Lalaina Manampisoa, Tsito Razafindrasata et Njiva Rakotoharimalala ; les pensionnaires du championnat réunionnais, Pascal Raza­kanantenaina, Mamy Gervais Randrianarisoa, Fabrice Rakotondraibe, Arnaud Randrianantenaina et Henry Gladyson ; ainsi que le coach assistant Fabiano Flora et plusieurs dirigeants fédéraux.

Le groupe a été complété par de nombreux représentants du ministère de la Jeunesse et des sports, dont le ministre Hawel Mamodali lui-même. La photo précédant le départ a ainsi fait l’objet de moqueries sur les réseaux sociaux. Pour la simple raison qu’il y a autant d’accompagnateurs que de footballeurs.

Mutisme

Ainsi s’est donc conclue une journée marathon entamée à 00h30 avec le premier départ manqué. Durant la matinée, les joueurs ont effectué une séance de musculation à Ankorondrano, histoire de se maintenir en forme. Le deuxième départ de 14h a également été annulé. À 15h30, le bus des Barea était encore stationné devant un restaurant à Mandrosoa Ivato. « On attend l’avion pour l’instant », a soufflé le chauffeur.

À côté, les membres de la FMF sont restés insensibles à nos sollicitations. À croire qu’ils ont décidé de ne plus s’ouvrir à la presse, dont la noble tâche est pourtant d’informer le public. Un mutisme traduit par le fait que les communiqués sont devenus très rares à Isoraka.

À titre d’exemple, aucune explication officielle n’a été apportée concernant les deux départs avortés. Incom­préhensible alors qu’on était à J-2 de la rencontre avec les Léopards.

À 3000 km d’Antana­narivo, le sélectionneur et son staff, ainsi que les expatriés ont débarqué à Kinshasa dans l’après-midi. Des collègues congolais ont transmis plusieurs photos de leur arrivée. On a notamment distingué Éric Rabesan­dratana, Mathyas Randria­mamy, Marco Ilaimaharitra, Hery Bastien et Voavy Paulin.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter