Accueil » A la une » Approvisionnement en électricité à Mahajanga – Reprise du délestage tournant dans les vingt six fokontany
A la une Régions

Approvisionnement en électricité à Mahajanga – Reprise du délestage tournant dans les vingt six fokontany

Mahajanga replonge dans le noir depuis une semaine à cause du délestage.

Le cauchemar et l’obscurité règnent de nouveau dans la cité des Fleurs, depuis une semaine.

La société Jirama a, une fois de plus, programmé un délestage tournant dans les vingt six fokontany de la commune urbaine de Mahajanga, depuis le lundi 29 aout.

Des coupures intempestives ont été déjà constatées dans plusieurs quartiers. La société prestataire de service Henri Fraise a arrêté de produire de l’énergie, selon la déclaration de l’agence Jirama de Mahajanga. La production est ainsi insuffisante pour satisfaire les besoins des consommateurs. D’où la série de coupures quotidiennes.

Elles durent trois à quatre heures de temps par jour dans une dizaine de fokontany, de 17h30 à 22 h30, parfois même jusqu’à une heure avancée de la nuit. Vendredi, la zone industrielle comprenant le quartier de Mahajanga-be, la Corniche, le Boulevard Poincaré, la Cité radio, la Cité des postes, jusqu’à Mahavoky-sud, Antsahavaky, Mahavokynord, Antsahabingo, Tsaramandroso-ambony, a été privée de courant de 18 heures à 21 heures.

Hier, plusieurs quartiers ont été plongés dans le noir de 17h30 à 21h30. Tels Ampasika, Abattoir, Aranta, Fiofio, Manjarisoa, Ambalavola, Marovato Abattoir, Mahatsinjo, Antanimasaja, Antambao Sotema, Ambohimandamina, Antanimalandy, Cité communale, Campus universitaire d’Ambondrona, Amparihigidro jusqu’à Belobaka, le quartier Association tanàna madio, Tsararano Doany nord ainsi que la Cité Seimad.

On craint, évidemment, une recrudescence de l’insécurité face à ces pannes programmées, en particulier dans les quartiers classés zone rouge comme Tsararano-ambony et Antsahavaky, et quelques secteurs du fokontany de Mangarivotra, Antanimalandy et Tanambao Sotema.

Insupportable

« La Jirama devra résoudre cet éternel problème de délestage car nous payons nos factures, sans aucun retard. Or, nous sommes privés de notre droit fondamental de bénéficier régulièrement d’électricité et d’eau. Nos dépenses en essence pour alimenter nos groupes électrogènes sont importantes et à ce rythme, nous allons devoir fermer nos portes. Cette crise est insupportable et l’État devra trouver très rapidement une solution pérenne. Où en est-on du projet solaire ? », déplore un opérateur économique.

Le rétablissement de l’alimentation électrique de Mahajanga est encore incertain. Les coupures de courant se succèdent ainsi dans les vingt six fokontany, faute d’électricité à distribuer.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter