Magazine

IT University – Une formation à la pointe des technologies

Que faire après le bac ? C’est un casse-tête pour la plupart des parents et des nouveaux bacheliers. Avec le boom de l’utilisation des nouvelles technologies, nombreux sont ceux qui optent pour la filière informatique. Un bon choix s’impose.

La population malgache vit, depuis quelques années, à l’ère du haut débit. Ce qui a favorisé l’explosion des sociétés de services informatiques et de développement logiciel ainsi que des activités de call center et de Business Process Outsourcing. D’énormes besoins se font sentir au niveau du marché de l’emploi. L’ouverture de l’IT University a été une réponse à cette exigence des entreprises.
Son objectif est de former des cadres préparés aux métiers avancés des nouvelles technologies de l’information et de la communication. La formation est complétée par des instructions tertiaires sur la vie professionnelle. L’ouverture de l’établissement contribue beaucoup à la formation de techniciens qualifiés et opérationnels.
« Nous n’avons rencontré aucune difficulté en encadrant deux stagiaires de l’ITU. Chacun a pu développer en même temps une application sous deux versions et deux langages différents. Nous avons actuellement deux sortants de l’ITU. Ils travaillent à la perfection et sont polyvalents. Ils maîtrisent les aspects développement, administration de base de données et systèmes et réseaux », témoigne un responsable d’une société concessionnaire d’automobiles de la capitale.
Le succès de l’établissement supérieur repose sur la qualité de ses enseignements et de ses infrastructures éducatives, comme la connexion haut débit illimité. En outre, elle met à la disposition des étudiants des laptop. À cela s’ajoute un laboratoire doté de plusieurs équipements sophistiqués comme SmartLock, Raspberry Pi, Smartplug., kinect. Et ce sont ces avantages qui permettent à ses étudiants de sortir du lot pour intégrer facilement le monde professionnel.
« Les étudiants de l’ITU s’intègrent plug and play au niveau des entreprises. À peine leur explique-t-on les tâches à accomplir qu’ils sont déjà à la conception et à la réalisation. Enfin, l’équipe de Ariary.Net est constituée à 50% de sortants de l’ITU », témoigne Andry Randriamanamihaja, Fondateur Ariary.Net.

Proud geek a remporté deux fois le Webcup océan Indien.
Proud geek a remporté deux fois le Webcup océan Indien.

Bonne réputation
Outre la qualité de celles-ci, la réputation de l’institut se fait à travers les infrastructures mises à la disposition des étudiants. « L’école est connectée en permanence à un réseau à fibre optique. De plus, nos étudiants bénéficient des meilleures technologies existant sur le marché », spécifie l’un des responsables de l’IT University. L’établissement multiplie, d’ailleurs, les partenariats avec les géants mondiaux de l’informatique comme Microsoft ou Oracle.
À titre d’exemple, Microsoft s’est associé avec cet établissement d’enseignement supérieur pour ouvrir la première IT Academy à Madagascar. Ses étudiants peuvent donc se familiariser avec les outils d’avant-garde du géant des logiciels. Ce qui leur permet d’acquérir une grande compétence en informatique. C’est un tremplin pour préparer les étudiants aux exigences de leur future vie professionnelle, d’avoir un CV solide et enrichissant.
IT University est aussi un « Oracle Gold Partner ». « Ce statut lui permet d’avoir notamment accès au contenu e-learning de la bibliothèque Oracle University, aux formations dédiées aux partenaires grâce aux cursus de formation guidée du Competency Center, aux formations intensives Enablement 2.0. L’établissement disposera également des ressources qui favorisent la migration vers Oracle », précise notre interlocuteur. C’est un atout pour les étudiants issus de l’établissement universitaire, afin de décrocher un contrat auprès des entreprises basées à Madagascar ou ailleurs. D’ailleurs, la plupart des nouveaux diplômés ont déjà conclu un contrat auprès de certaines sociétés dès la fin de leurs stages. Certains ont même réussi à décrocher des emplois en dehors de la frontière comme à l’île Maurice.
De par cette qualité d’enseignement, les étudiants de l’établissement ont brillé par leur talent dans divers concours internationaux. Ils ont remporté haut la main le concours Webcup Madagascar et océan Indien en 2014 et 2016, ou encore le Smart App challenge 2015, l’Africa Challenge Dev App en 2015, et figurent dans le Top 3 du MBM Student Challenge en 2015 et finalistes du Hackathon Panafricain en 2016.

Des partenariats

En 2011, IT University a conclu un partenariat avec Microsoft IT-Academy et est devenu actuellement le seul partenaire de celle-ci à Madagascar.
En 2013, elle a signé un partenariat avec l’Université de Nice à Sophia Antipolis, dans le cadre de la délocalisation à Madagascar du Master en Mobiquité, Bases de Données et Intégration de Systèmes (MBDS). C’est un Master orienté vers l’innovation et le partenariat industriel et institutionnel fort. Ce Master vise à former des spécialistes informatiques afin de maîtriser le développement d’applications de bout en bout dans des environnements de mobilité et d’architecture sans fil, avec prototypage de projets dans tous les secteurs professionnels appuyés par des fournisseurs de technologie de premier plan.
En 2015, IT University a obtenu le statut de partenaire Gold dans l’Oracle Partner Network d’Oracle. Ce statut lui permet, entre autres, d’avoir accès au contenu e-learning de la bibliothèque Oracle University, aux formations dédiées aux partenaires grâce aux cursus de formation guidée du Competency Center, aux formations intensives Enablement 2.0. Elle disposera aussi des ressources qui permettent de migrer vers Oracle.

Textes : Lova Rafidiarisoa
Photos : Archives de l’Express de Madagascar

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter