Accueil » A la une » U18 Men – Les Ankoay atomisent le Bénin
A la une Sport

U18 Men – Les Ankoay atomisent le Bénin

Madagascar 102, Bénin 41. Un premier test réussi pour l’entrée en scène des jeunes Ankoay pour son Afrobasket à la maison. Un succès à confirmer contre l’Algérie dimanche.

Il était 16h03 minutes lorsque les jeunes Ankoay sont montés sur le parquet pour l’échauffement. Le public venu nombreux est acquis à leur cause et forme un bloc pour battre ensemble des Béninois. À première vue, les jeunes Ankoay ont un net avantage en taille. 16 heures 8 minutes et c’est parti pour les dix premières minutes de l’Afrobasket U18 qui se joue au palais des sports de Mahamasina jusqu’au 14 août pour les jeunes Ankoay de Madagascar.

Le jeune Ankoay Mathias a ouvert le score pour Mada­gascar. À une minute trente huit secondes de jeu, Mada­gascar mène 4-0 puis 8-0 avec Mathias comme meilleur marqueur (6 points). À trois minutes du match, Jerry sur une contre attaque a réussi un superbe dunk (10-0). Sur une faute du numéro 4 béninois Abdul, Donovan a obtenu deux lancers, suivi de Lova mais ils ont tous les deux raté les quatre lancer francs.

Les basketteurs malgaches ont continué sur leur lancée et Jerry est intouchable sur le rebond défensif. À mi-parcours du premier quart temps, Madagascar mène sur 10-0 et le Bénin a déjà écopé cinq fautes d’équipe. Les jeunes Ankoay ont montré de bon spectacle avec des belles réussites en menant largement au score15-1. À deux minutes de la fin du premier quart temps, le score est de 21-3 pour Madagascar. David, l’expatrié venu spécialement des Etats-Unis d’Amérique pour cet Afrobasket U18 a fait son entrée et a donné une belle passe que Jerry a transformé par un deuxième dunk à la Jordan (25-3). À la fin du premier quart temps, le score est de 28-3 pour Madagascar.

Les Ankoay ont dominé le match de la tête et des épaules.

Un alley-oop

Le deuxième quart temps est un peu calme pour les jeunes Ankoay car ils ont diminué l’intensité du match. Après quelques passes et dribles, David a été remplacé par Toky. Donovan continue son spectacle avec ses deux tirs à trois points successifs. Madagascar domine complètement le match et caracole en tête sur le score de 38-7, puis 38-11. À la fin du deuxième quart temps, le score est de 49-19 pour Mada­gascar. Dès l’entame du troisième quart temps, les jeunes Ankoay par l’intermédiaire de Mathias ont augmenté leur avance (54-19). La démonstration continue et après trois minutes de jeu du troisième quart temps, le score est de 60-21 avec un Mathias en pleine forme et comme meilleur marqueur sur le terrain (15 points) suivi de Rino (13 points).

Le score à la fin du troisième quart temps est de 77 -27 avec un alleyoop réussi de Donovan qui a reçu l’ovation de tous les spectateurs du palais des Sports. Pour les dix dernières minutes de la rencontre, les jeunes Ankoay ont continué leur étreinte et les jeunes Béninois sont incapables de suivre les rythmes imposés par les Malgaches. À 3 minutes 36 secondes de la fin du match (94-38), Madagascar a écopé ses cinquièmes fautes d’équipe. Sur le score de 94-38, le public a scandé 100 points, 100 points et à 40 secondes de la fin du match, Mathias a permis à son équipe d’atteindre les 100 points réclamés par le public et le score final est de 102-41 pour Madagascar.

Aimé Randria, coach de l’équipe nationale de Mada­gascar, a expliqué: « Le match d’aujourd’hui n’est pas un match de référence, c’est plutôt un match psychologique. Le vrai match commence ce dimanche contre l’Algérie et je n’ai aucune connaissance sur cette équipe. On essaiera de regarder le match des Algériens samedi car les maghrébins sont très forts. Pour le match contre le Bénin sur le plan défensif, il y a des consignes que tous mes joueurs n’ont pas respectées. Beaucoup de choses restent à corriger ».

Pour Mathias, meneur de jeu des garçons Ankoay, il a expliqué que « c’est un bon match et on est en confiance grâce au soutien du public qui est derrière nous ». Pour Nazif Mora Lafia, capitaine du Bénin, il a expliqué que « Nous n’avons pas réussi à entrer dans le match pour les dix premières minutes de la rencontre. En plus jouer devant un public acquis à la cause de nos adversaires nous a perturbés beaucoup, surtout au lancer franc. Pour le prochain match, nous essaierons de montrer d’autres visages », conclut-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter