Accueil » Editorial » Gaz de réussit
Editorial

Gaz de réussit

Une décision salutaire. Le prix du gaz butane au rabais pour limiter la déforestation causée par la consommation massive de charbon de bois. L’État a consenti à baisser la TVA du gaz butane de 20 à 5% pour que les sociétés gazières baissent le prix aux consommateurs. Pour le moment seul un opérateur signataire de la convention tripartite entre le ministère de l’Environnement, les sociétés gazières et le ministère des Finances et de l’économie respecte la baisse des prix. Les trois autres maintiennent encore les anciens prix. On se demande d’ailleurs pourquoi. La baisse devrait être immédiate après la signature de la convention et surtout la baisse de la TVA. Si les trois sociétés gazières continuent à vendre aux anciens prix tout en bénéficiant de la baisse de la TVA, c’est tout simplement du vol. Des sanctions doivent être infligées dans ce cas.

En attendant que ces entreprises s’exécutent, on ne peut que féliciter le ministère de l’Environnement d’avoir pris cette initiative. C’est une action concrète dans la préservation des forêts en général et de l’environnement en particulier. Mais il faudra encore redoubler d’efforts. Déjà il faut contraindre les sociétés gazières à respecter la convention signée sinon l’initiative ne servira à rien. Ensuite il faudra démocratiser la gazinière étant donné que le prix du gaz est une chose, celui de la cuisinière en est un autre. Si 80% des ménages de la capitale utilisent du charbon de bois, il faudra aligner le prix de la gazinière à celui du fatapera pour que la mesure soit efficace.

D’ailleurs, l’utilisation du gaz reste l’apanage des grandes villes. Dans les fins fonds des campagnes, le charbon et les kitay ( bois de chauffe) restent les combustibles utilisés. Il faudra attendre plusieurs années pour que tout cela change.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter