Economie

Infrastructures routières – La réhabilitation de la RN13 patiente

Le face-à-face entre les membres du gouvernement et les sénateurs, mardi dernier, a été profité par le sénateur Luc Randrianantenaina, pour demander ce que deviennent les promesses de réhabilitation des RN13 et RN10. « Le projet de réhabilitation de la RN13 a été prévue depuis 2018 alors qu’il n’y a toujours rien jusqu’à présent. Nous continuerons à le réclamer, et ce jusqu’à la fin de notre mandat » a lancé le sénateur, originaire de la région Anosy.

Comme explication obtenue, la réhabilitation dépendra des conditions imposées par le bailleur de fonds, qui est l’Union européenne. « Le financement de la réhabilitation de la RN13 a été signé en 2017. Depuis, des détails administratifs sont exigés par l’Union européenne. Toutefois, la Charte routière récemment votée à Madagascar nous permet d’avancer et nous sommes déjà au stade du lancement d’appel d’offres, aujourd’hui, entre les mains de la Commission nationale des marchés » répond le ministre de l’Aménagement du territoire et des travaux publics, Hajo Andrianainarivelo.

Le lancement d’appel d’offres pour la réalisation des travaux proprement dit de cette portion de route de 493 km reliant Ihosy à Taolagnaro, prendra un temps encore indéterminé. Il a été révélé qu’il nécessite 500 000 dollars en moyenne pour construire un km de route. La question sur la RN10, reliant Toliara à Ambovombe, sera certainement répondue la semaine prochaine avec l’intervention du ministère concerné.