Actualités Politique

Crise sanitaire – Des ressortissants français quittent Madagascar

Des ressortissants français rentrent chez eux. Trois vols spéciaux seront disponibles pour leur rapatriement la semaine prochaine. Plus précisément, selon l’information émanant de l’ambassade de France à Antananarivo, cent quatre vingt passagers quitteront la Grande île les 12 et 13 juin. Un appareil de type ATR de la compagnie nationale embarquera ceux qui se situent à Antananarivo, Mahajanga, Nosy Be et Antsi­ranana afin de rejoindre La Réunion.

Depuis le début de la crise sanitaire, déclenchée le 20 mars, plusieurs ressortissants étrangers ont plié bagage. L’aéroport d’Ivato a été ouvert à ceux qui souhaitaient quitter le territoire à travers des vols spéciaux. Après le rapatriement des étrangers collaborateurs à la société d’Ambatovy, à destination de Doha Qatar le 28 mai, c’est au tour des Français de se retirer.

La décision des étrangers de quitter Madagascar montre à tel point les impacts de la crise sanitaire sont dommageables sur certains secteurs. Le rapport du gouvernement présenté au Sénat explique cette semaine que l’économie malgache est fortement touchée par la pandémie. L’incontournable chute du taux de croissance et ses conséquences se répercutent sur les recettes de l’État. Le tourisme figure parmi les activités les plus paralysées.

Selon le rapport de Mongabay, un site opérant dans l’environnement, les parcs nationaux n’ont plus accueilli des touristes depuis le 20 mars. Les aires protégées sont fermées aux visiteurs depuis le confinement. Malgré les mesures de déconfinement progressif dans certaines régions, depuis le mois de mai, la réouverture des sites touristiques n’est pas encore autorisée en raison de la situation d’urgence sanitaire encore en vigueur. En effet, des hommes d’affaires, des opérateurs, des touristes, des investisseurs se sentent lésés face aux blocages engendrés par la crise du Covid-19.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Ils ne sont pas fous ! La France a totalement « maîtrisé  » l’épidémie si on se base sur la circulation du virus , la tension hospitalière en service de réanimation et le nombre de décès en chute libre . L’augmentation de la température avec bientôt l’été semble avoir eu raison du coronavirus . Il y a un vent de liberté retrouvée là bas avec la deuxième phase de déconfinement . Certainement ces ressortissants Français n’ont aucune confiance aussi à ce breuvage CVO qu’ils en emporteront seulement comme compléments alimentaires et non un traitement du covid 19 . La France n’est pas le Tchad pour faire la publicité d’un breuvage sans preuve scientifique réelle de son efficacité . Nos dirigeants nous saoulent sans cesse qu’ils maîtrisent aussi l’épidémie . La vérité du terrain avec l’évolution quotidienne exponentielle des cas contaminés prouve le contraire . Avec le nombre dérisoire de tests virologiques réalisés par rapport à la population , nous sommes certainement loin de la réalité en termes d’ampleur des cas infectés . Si le dernier vaste essai clinique Britannique RECOVERY a fait encore la démonstration de l’absence d’effet bénéfique de la Chloroquine sur le covid 19 , il est illusoire d’attendre des résultats probants avec l’Artémisia un autre antipaludéen sous forme injectable de Professeur Luc Rakotovao . L’OMS vue les investissements financiers énormes de son programme  » discovery trial » n’a trouvé mieux que reprendre les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine . Notre pays n’a fait mieux que jouer les « moutons de panurge » dans cette zizanie entre les scientifiques mondiaux pour trouver le traitement contre le covid 19.