Culture

CCESCA Antanimena – Colombes Ran chante Céline Dion

Colombes Ran, prête à conquérir le public.

Un concert qui promet d’être riche en émotions, c’est ce que Colombes Ran nous réserve dans la soirée du
7 juin, au CCEsca Antani­mena. À 19 heures tapante, les rideaux se lèveront sur un spectacle musical inédit de la part de cette chanteuse à la voix aussi envoûtante qu’exceptionnelle. Avec grâce et faisant preuve d’une grande maîtrise, Colombes Ran embarque le public à vivre comme un spectacle de Céline Dion. Revisitant les plus grands tubes de cette icône de la chanson anglo-saxonne et francophone, la jeune femme délectera les mélomanes, d’une prestation digne d’une véritable diva.

Avec Ivenco à la baguette, Colombes Ran bercera d’une douce nostalgie le public qui se joindra à elle, elle qui brille depuis plusieurs années par ses interprétations sur scène, des tubes de Céline Dion. Elle affirme « Ce concert sera pour moi l’occasion de faire un vibrant hommage à ma mère. Elle qui me chantait souvent Céline Dion depuis ma tendre enfance. Ces chansons m’ont beaucoup marquée et retracent tous les moments que ma mère et moi avions passés ensemble ». Disparue l’année dernière, sa mère était pour elle, sa sœur, sa meilleure amie, sa confidente, son coach vocal et sa styliste. Depuis, ses projetst furent annulés et ce concert marque son retour.

Pas-à-pas, la chanteuse égaye la scène de son talent, avec une quinzaine d’années de carrière au compteur. Pas-à-pas, elle a su s’affirmer auprès de ses pairs par sa voix conquérante, et ce, depuis ses débuts dans le fameux télé-crochet « Pazzapa», produit par la Radio-télévision Analamanga (RTA. Colombes Ran peaufinant de belles surprises pour le public, sera rejointe par Ken du groupe Mage 4 et The Jackson Boys sur la scène du CCEsca, demain soir. De plus, Ivenco prendra soin d’affiner la mise en scène. Jeux de lumière, démonstration d’effets et qualité sonore impeccable, seront au rendez-vous. La chanteuse profitera de la soirée pour présenter son nouveau single «Hiverina aho ».