Accueil » A la une » Véhicule motorisé – Contrôle strict des permis de conduire
A la une Social

Véhicule motorisé – Contrôle strict des permis de conduire

Les  fréquents  accidents  de  moto  ont  conduit  les  responsables  à  renforcer  le  contrôle.

Le nouveau code de la route exige un permis de conduire pour tout véhicule motorisé. Le contrôle sera renforcé.

Cela commence à en faire beaucoup. Pas plus tard que ces derni­ères 48 heures au moins quatre accidents mortels dont des motards sont les victimes ont été répertoriés. Ils ne sont pas forcément fautifs mais force est de constater que la plupart des accidents sont causés par l’imprudence et sur tout l’ignorance du code de la route. Eh oui, comme l’ancien code de la route n’existe pas un permis de conduire pour les motos de moins de 50 cc, tout le monde s’y mettait même les gamins. Il suffisait donc de falsifier la cylindrée de l’engin pour pouvoir circuler sans permis. Une aberration totale comme si l’accident était fonction de la cylindrée du véhicule.

Les motos constituent ainsi un danger en permanence pour les automobilistes et pour eux-mêmes. Circuler devient un calvaire dans la capitale étant donné qu’outre les motos, l’affaire se complique avec les charrettes et les bicyclettes dont le dénominateur commun est la circulation les yeux bandés faute de maîtriser le code de la route.

Cette bévue est aujourd’hui réparée puisque dans le nouveau code de la route rectifie après avis de la Haute cour constitutionnelle, le permis de conduire est obligatoire pour tout véhicule motorisé. Une disposition que la plupart des usagers ignoraient et qui n’a jamais été appliquée dans la réalité. Ce n’est que maintenant avec la recrudescence des accidents de la circulation tuant beaucoup de motards, que les les autorités routières se sont résolues à contrôler de manière stricte le permis de conduire des motards. “Le renforcement du contrôle ainsi que le rappel du texte vient du fait de nombreux cas d’accidents de la route impliquent les deux roues” souligne Dina Rakotomalala, directeur général du Transport.

Pas suffisante

Cette obligation est une mesure absolument nécessaire mais pas suffisante. Il faudrait encore élargir l’obligation aux autres usagers indésirables que sont les charretiers et les cyclistes dont la majorité ignorent complètement le code de la route. Ces usagers d’une autre époque doivent également maîtriser le code de la route pour ne pas créer un danger pour les autres. Beaucoup de chauffeurs sont allés en prison pour homicide involontaire à cause d’une faute qu’un motard, un cycliste, un charretiers a commise. Une bonne raison pour commettre un délit de fuite.

L a nuit, le s cyclistes circulent sans le moindre signe permettant de les identifier. Ils enlevé la catadiopre sous la selle ou sur la garde boue étant donné qu’il s’agit d’un phare qui ne s’allume pas. Il faut leur apporter un éclairage sur le sujet.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter