Accueil » Régions » Tolagnaro – QMM et la population reprennent la discussion
A la une Economie Régions

Tolagnaro – QMM et la population reprennent la discussion

Les  participants  de  la  réunion  du  4  mai,  sous  l’égide du  gouverneur  de  la  Région  Anosy.

Sous l’égide des autorités locales, Qit Madagascar Minerals (QMM) et les parties prenantes avancent pour assurer la paix sociale et renforcer le dialogue communautaire. Un accord a été conclu à l’issue d’une réunion tenue le 4 mai dernier.

Selon une communication transmise hier aux rédactions, QMM annonce que suite aux événements des derniers jours, et au regard d’une situation sociale tendue, la société salue la reprise des discussions auxquelles elle a pu prendre part avant-hier, 4 mai, pour que des solutions effectives soient définies et mises en place afin d’assurer durablement la paix sociale et renforcer un dialogue communautaire apaisé.

Pour QMM, les premiers engagements pris lors de ces discussions vont dans le bon sens pour arriver à une résolution des différents enjeux.

La volonté d’avancer manifestée par l’ensemble des parties prenantes présentes, comprenant les autorités locales et régionales, les notables, les représentants des manifestants et de l’ensemble de la communauté, et les membres de la société civile autour du Gouverneur de la Région Anosy ont permis d’aboutir à la signature d’un accord sur quatre axes.

Il s’agit :

– Du renforcement du système d’adduction d’eau potable, en partenariat avec la Jirama, pour la ville de Tolagnaro et les environs. Le projet d’amélioration du système d’adduction d’eau potable des communes rurales identifiées va continuer

– De la prise en compte de la situation spécifique des pêcheurs du système lagunaire due à la mise en place, depuis le début du projet de QMM, du seuil déversoir

– Du traitement des sujets fonciers touchant les usufruitiers.

– Du traitement des plaintes exprimées par les occupants.

Les discussions vont désormais permettre de définir le processus de mise en oeuvre de ces résolutions.

En gage de bonne volonté, les leaders du groupe à l’origine du blocage routier se sont engagés à la levée de toute menace de blocage afin qu’un climat de paix sociale soi t assuré, e t que QMM puisse assurer, en totale sécurité pour ses personnels, contractants et son matériel, la bonne conduite de ses opérations.

Beaucoup d’incompréhension

QMM tient cependant à rappeler que, dans le cadre des discussions autour des attentes sociales, la situation des communautés de pêcheurs, qui n’étaient pas présentes lors de la réunion, reste sa priorité première. Entrée en vigueur le 12 mars dernier et décidée sans données scientifiques disponibles, l’interdiction de pêche a généré beaucoup d’incompréhension parmi une population qui s’est retrouvée du jour en lendemain sans ressources, ni activité économique. Cette interdiction reste à ce jour, toujours en vigueur.

Or, il apparait désormais impératif que ce sujet soit traité au plus vite.

Comme première étape, QMM propose un partage des résultats des analyses menées à la demande du régulateur malgache. En effet, l’ensemble de ces données factuelles et scientifiques, confirmées par celles menées de manière indépendante pour QMM, permettraient de justifier la levée de l’interdiction de pêche.

Ces partages permettraient également de rappeler que la gestion des eaux de site d’opération de QMM n’a aucun lien avec les situations liées à l’eau constatées par les communautés ces dernières semaines, et donc de faire taire certaines fausses rumeurs qui visent injustement QMM et participent à la détérioration du climat social.

QMM reste engagée à la poursuite du dialogue constructif et raisonné, incluant toutes les parties prenantes, hors de toute menace et tension, afin de mettre en oeuvre les résolutions mentionnées dans l’accord signé le 4 mai et d’arriver rapidement à la mise en place des solutions qui assureront le retour à un climat social totalement apaisé et serein.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter