Faits divers

Complicité d’évasion – Trois policiers jetés en prison

Les trois policiers sont placés à Antanimora, où est incarcéré l’un des prévenus qui n’a pas pu s’échapper.

Trois policiers du commissariat d’Analamahitsy sont écroués depuis avant-hier. Ils sont soupçonnés d’avoir reçu un pot de vin pour organiser l’évasion d’un prévenu.

La prison pour trois policiers. Poursuivis pour complicité d’éva­sion de prévenu, deux sous-brigadiers et une femme brigadier de police ont été jetés en prison. Traduits devant le parquet près du tribunal de première instance à Antananarivo hier, ils ont été incarcérés dare-dare à la maison centrale d’Antani­mora.
Au terme d’une instruction préparatoire, le parquet a prononcé leur mise en détention préventive. Les trois policiers en question sont en service au commissariat du huitième arrondissement à Analamahitsy. L’évasion dans laquelle ils sont soupçonnés d’avoir trempé remonte à jeudi.
Ayant fait l’objet des plaintes, un multirécidiviste arrêté pour vol avec effraction, ainsi qu’un autre suspect ont été déférés au parquet à l’issue des enquêtes préliminaires. Le passage au tribunal s’est déroulé sans anicroche. Après les auditions, le juge d’instruction a signé un billet d’écrou envoyant les deux hommes à l’établissement carcéral d’Antanimora. Faute de véhicule cellulaire assurant le transfert des prévenus entre le tribunal et les lieux de détention, les agents de déferment sont bien obligés de trouver les moyens pour les y emmener.

Flagrant délit
Des informations filtrées au compte-goutte révèlent que les deux suspects placés sous mandat de dépôt devaient être conduits à Antanimora à bord d’un
taxi. Les circonstances de l’évasion sont floues. L’Inspec­tion Générale de la Police Nationale (IGPN), s’est saisie de l’affaire sitôt informée de la situation. Auditionnés au siège de l’IGPN au ministère de la Sécurité publique à Anosy, les trois policiers ont été présentés devant le parquet après avoir été soumis au feu roulant des questions.
Qualifiée de flagrant délit, l’affaire n’a pas nécessité d’autorisation de poursuite signée par le ministre de la Sécurité publique. Le lendemain de l’évasion, l’IGPN a clôturé les enquêtes préliminaires et les trois policiers ont été, de ce fait, livrés devant la justice où la prison les attendait. Les prévenus sont soupçonnés d’avoir organisé un simulacre d’évasion contre un pot de vin. Alors que le multirécidiviste a réussi à s’évanouir dans la nature, le deuxième prévenu est, quant à lui, bien arrivé à Antani­mora.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter