Faits divers

Période de confinement – Les étudiants lancent un appel à l’aide

À Ankatso I où la distribution a débuté la semaine dernière.

Pour plusieurs facultés, l’année universitaire ne fait que commencer. Des étudiants issus de plusieurs régions n’ont pas encore pu rentrer chez eux durant la période de confinement. Ces derniers, qui sont à court de provisions, lancent un appel de détresse aux responsables étatiques par rapport à leur moyen de subsistance surtout durant cette période.

« Nos parents devront encore nous dépanner durant cette période de confinement. Ils devront encore nous envoyer les « Vatsy » ou provisions. Sinon on ne va pas tenir pour longtemps. Mes compagnons de chambre sont déjà rentrés à Antsirabe. Je suis la seule qui n’a pas pu partir », indique Miora Lalahary, une étudiante en deuxième année en mathématiques, au niveau de la cité Ankatso II.

Pour cette étudiante, elle habite à Antsirabe II, un peu loin de la ville. « On doit encore marcher longtemps pour arriver chez nous. Mes parents habitent loin de la ville. C’est difficile de trouver un cash point où ils peuvent m’envoyer de l’argent », indique-t-elle. Au niveau de la cité universitaire Ambohitsaina, de nombreux étudiants sont encore restés puisqu’ils n’ont nulle part où aller.

« Les provisions ne peuvent plus être acheminées, faute de moyen de transport. On ne sait plus comment faire. J’ai décidé de rester puisque l’examen pourrait reprendre. Et j’essaie de réviser pour passer le temps », enchaine Miora Lalahary. Dans la cité, plusieurs étudiants occupaient encore les lieux et ils ont peur de ne pas avoir assez de provisions pour les quinze prochains jours.

Des appuis

Après l’annonce du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, des vivres ont été distribuées auprès des étudiants qui sont encore restés dans le campus. Ceux au niveau de la cité « Ravitoto » ont déjà reçu les appuis du ministère de tutelle, le vendredi dernier. « Des vivres composés de riz, huiles et sucre seront ainsi repartis pour les étudiants qui résident encore au niveau du cité universitaire. Tous les vivres sont destinés à ceux qui n’ont pas pu rentrer chez eux à cause des mesures prises », explique le Professeur Mamy Ravelomanana, Prési­dent de l’université d’Antana­narivo.

La distribution des vivres a été effectuée depuis ce samedi pour Ambohitsaina, par porte à porte durant toute la journée. Le secrétaire général du ministère de l’Enseigne­ment supérieur et de la recherche scientifique, Gil Dany Randriamasitiana a indiqué que les six universités bénéficieront également de cet appui.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter