A la une Santé

Coronavirus – Deux personnes guéries

L’hôpital d’Andohatapenaka traite encore les autres malades.

Sortir guéri du coronavirus est sujet à trois critères. La disparition des symptômes et les résultats négatifs au test de diagnostic rapide préalable et aux tests dits PCR.

PARADIGME. La croissance du nombre de cas confirmés s’agissant des personnes porteuses du Covid-19, dont ­le nombre est arrivé hier à soixante douze, est contrebalancée par l’annonce, hier, de deux personnes guéries. « Parmi les individus mis en quarantaine, deux personnes ont rempli les critères permettant de conclure à leur guérison. Il y a la disparition progressive des symptômes en trois jours et la confirmation de deux résultats négatifs espacés de deux heures aux tests PCR, lesquels identifient le virus en vie dans l’organisme d’un patient donné. Ces critères doivent être remplis chez les patients hébergés dans les hôpitaux qui traitent les malades du Covid-19. L’amélioration de l’état de santé, perceptible chez les personnes isolées dans ces hôpitaux n’aboutit pas à une conclusion de la guérison sans la combinaison des trois critères », affirme la professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana, à l’issue de l’annonce des cas de guérison à la chaîne de télévision nationale. Selon elle, « il est impossible de dévoiler les dossiers personnels de ces individus pour faire connaître leurs identités mais un témoignage qu’on leur attribue circule déjà sur les réseaux sociaux ». Le seul témoignage de personnes susceptibles de porter le Covid-19 parle de deux époux, ministres du culte au sein de l’église réformée Fjkm. Ce témoignage indique que la femme a été la première atteinte et qu’elle est ensuite mise en quarantaine avec son mari et ses enfants à l’hôpital d’Andoha­tapenaka où se trouvent encore les enfants du couple à l’heure où l’on parle.

Témoignage attendu

Toute la journée du dimanche, les réseaux sociaux sont inondés par l’annonce de la rentrée chez eux de ces époux très connus dans le milieu cultuel. D’après la professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana qui a fait l’annonce des deux cas de guérison hier, « les personnes concernées sont sorties de l’hôpital dès samedi soir. Elles sont les mieux placées pour témoigner de la fin du cauchemar. C’est le second test PCR dont le résultat a été négatif qui a permis d’authentifier la guérison, c’est-à-dire la disparition du coronavirus dans le corps notamment au niveau de la gorge et les voies nasales. Sitôt internées, ces deux personnes et leur entourage direct ont suivi des traitements durant leur mise en quarantaine ». Le corps médical ne peut pas encore annoncer l’issue des traitements administrés sur les patients. Aucun nouveau cas de guérison ne peut alors être prévisible et n’est hasardeux. À l’allure où vont les choses, Madagascar s’achemine vers la voie de la guérison du Covid-19 suite à l’annonce de ces deux cas guéris sur les soixante douze confirmés dont onze sont symptomatiques et cinquante neuf asymptomatiques.