Social

Andrandraina Rasolonjatovo – « Immuniser la population s’avère prioritaire »

Andrandraina Rasolonjatovo, spécialiste des huiles essentielles.

Le risque de propagation du coronavirus ne peut être contenu sans l’effort d’immunisation de la population, selon Andrandraina Rasolonjatovo, parmi les défenseurs de la mixture d’huiles essentielles proposée au ministère de la Santé, à titre de réponse à la contamination virale. « La situation actuelle dénote que tout se rapporte à la défense immunitaire qui varie selon chaque personne. Trouver le moyen d’augmenter cette capacité de défense immunitaire est la voie rapide et unique pour éviter la propagation de la maladie », poursuit-il.

Dans ses explications en tant que spécialiste des huiles essentielles et interlocuteur de plusieurs laboratoires de recherches en aromathérapie à l’étranger, il évoque « les cas de guérison dont le nombre croît dans le monde, démontrant ainsi l’exposition au coronavirus d’une infime partie de la population mondiale, en l’occurrence les personnes âgées, les enfants et les personnes sujettes à des problèmes de santé permanents ». L’appareil respiratoire est la cible de l’invasion du coronavirus dans le corps, or les plantes médicinales de Madagascar,utilisées en infusion ou en inhalation, s’avèrent efficaces pour anéantir l’entrée des virus dans les voies respiratoires.

Toujours d’après Andrandraina Rasolonjatovo, « l’immunostimulant, à la fois antiviral et antigrippal qu’est la mixture d’huiles essentielles, est proposé. L’appréciation du milieu médical et pharmaceutique est attendue. Toutefois, si la partie du corps en danger par rapport au coronavirus est connue, et qu’un remède biologique et naturel pour se protéger est trouvé, quel inconvénient y a-t il à opter une immunisation générale de la population ? », se demande –t-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter