TRAFIC - Un baron de la drogue sri-lankais arrêté à Ivato


Le Sri-lankais Wickramarathne Nadun Chinthaka, un tout-puissant du trafic transnational de drogue et sept autres personnes ont été capturés à l’aéroport d’Ivato. Wickramarathne Nadun Chinthaka, alias Harak kata. Ce Sri-lankais connu pour avoir dirigé un vaste réseau trafiquant de drogue dans plusieurs pays, une femme malgache qu’il prétend être sa femme et le père de celle-ci ont été interceptés à l’aéroport international d’Ivato, le 1er mars. Cinq autres Sri-lankais ont été capturés avec eux. Tous les huit sont maintenant en garde à vue à la brigade criminelle (BC), à Anosy. Le bureau central national (BCN) de l’Orga­nisation internationale de police criminelle (Interpol), la section des recherches criminelles de la gendarmerie, la douane et la BC mènent ensemble leur enquête, bien évidemment avec un ou des interprètes. Wickramarathne et un membre de la pègre, identifié comme Salindu Malshika Gunarathne, ont fait l’objet d’un avis de recherche pour trafic d’armes, d’héroïne et pour meurtre. Le BCN d’Interpol de Sri Lanka leur colle au train depuis plusieurs mois. Harak kata en particulier a beaucoup voyagé et parcouru des pays, toujours avec un passeport étranger. De sources sûres, cinq parmi ces Sri-lankais ont débarqué à Nosy Be avec un jet privé le 12 février. Ils ont rejoint Antananarivo avec un vol intérieur dès le lendemain. Contrebande Une fois dans la capitale, ils ont pris un grand hôtel à Ivato et un autre à Ambohi­mangakely. Les enregistrements des caméras de surveillance de ces établissements devraient permettre de savoir ce qu’ils ont fait. Au terme de leur séjour, ils ont été déposés à l’aéroport par deux voitures, une Senova et une Chevrolet. Les gendarmes à la frontière les ont reconnus et arrêtés grâce aux avis de recherche parvenus entre leurs mains. Le secrétaire d’État chargé de la gendarmerie, le général de corps d’armée Serge Gellé, le directeur général de la douane Lainkana Zafivanona Ernest, le directeur de la police judiciaire de la police nationale Hector Razafindrazaka, le BCN d’Interpol et des officiers supérieurs de la gendarmerie ont rejoint Ivato dès qu’ils ont été informés de l’arrestation de ces géants de la drogue. Les deux véhicules cités et les téléphones de tous les suspects ont été saisis. Une somme de trente-deux millions huit cent dix mille ariary, trouvée sur la supposée femme du chef des passeurs, a été confisquée. L’investi­gation bat son plein. Wickramarathne Nadun Chinthaka avait déjà été arrêté à l’aéroport de Dubaï en août 2022 par une lourde entité de services de police internationaux et du bureau des stupéfiants de Sri Lanka. Il voulait s’envoler vers la Malaisie et était accompagné d’une femme qui s’identifie comme son épouse. Sa mafia et lui distribuent de la drogue à Dubaï, en Malaisie, à Singapour, aux Seychelles, aux Maldives et maintenant à Madagascar. Il devait être extradé vers le Sri Lanka pour son procès.
Plus récente Plus ancienne