TRAFIC DE SOKAKE - La recrudescence du commerce en ligne signalée


Les « sokake » sont de plus en plus menacées par le commerce illégal qui est devenu fructueux. L’apparition du commerce en ligne est actuellement évoquée comme un danger pour ces tortues. Le Turtle Sur­vival Alliance (TSA) dénonce l’augmentation du commerce de Sokake en ligne depuis quelques temps. La tortue est devenue le produit phare que certaines personnes montrent sur les réseaux sociaux. « Avec l’essor du commerce en ligne dans le pays, un nouveau produit est apparu comme produit phare avec une offre qui commence à exploser, celle des tortues. En moyenne, TSA Madagasikara recense 7 publications de vente par semaine avec encore un nombre accru de demandes », rapporte le TSA dans un communiqué. Le sokake est en proie à un commerce illégal et ses soi-disant vertus attirent pas mal les internautes. « Ces acheteurs potentiels sont surtout intéressés, selon leur commentaire, par les « vertus thérapeutiques » et pour faire de ces animaux, des animaux de compagnie ou de décor », enchaîne le TSA. Cette espèce est actuellement plus que menacée. En effet, ce sont surtout les tortues de taille moyenne qui sont concernées. La survie de l’espèce est en danger. « Ces demandeurs sont attirés par les sokake de taille moyenne « juvénile » compte tenu du fait que les autres âges ont déjà été majoritairement exportés illégalement ou domestiqués. Ceci peut donc limiter la reproduction de ces sokake et qui peut être considérée comme un « génocide » de cette espèce et donc son extinction dans un futur proche », déplore le communiqué. Réseau L’existence de réseau de trafiquants a été évoquée, puisque la demande est de plus en plus croissante. « À voir les faits dans les différents groupes de vente sur les réseaux sociaux, une hypothèse sur l’existence d’un réseau de trafiquants est déjà probablement opérationnel vu que ces animaux sont en croissante demande et même sur commande par certains, avant même la publication d’une offre », livre la TSA. Par ailleurs le trafic continue et la saisie est fréquente. Le 29 janvier dernier, une seconde tentative de trafic de 20 tortues « sokake » de l’espèce radiata (Astrochelys radiata) a été interceptée à Fianarantsoa dans la commune d’Ankidona, à bord d’un véhicule de transport de marchandises, en provenance d’Ambo­vombe. Les sokake ont été dissimulées dans deux (02) sacs de charbon où cette dernière a alerté immédiatement la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable de la région Matsiatra Ambony. Actuellement, les tortues saisies sont prises en charge par la TSA. Le ministère de l’Environnement et du Déve­loppement Durable avec les parties prenantes travaillent de concert pour renforcer la sécurisation des routes nationales mais encore autour des aires protégées où vivent les « sokake ».
Plus récente Plus ancienne