Actualités Social

Prévention d’épidémie – Restrictions des mesures sanitaires

Le ministère annonce une difficulté logistique pourla mise en quarantaine des passagers venant de Chine

L’Etat renforce les mesures préventives pour prévenir l’importation du coronavirus. La propagation de cette maladie pourra dépasser Madagascar.

 

Maigre moyen. La capacité de Madagascar à faire face à un risque d’importation massive de cas de coronavirus est restreinte. Le ministère de la Santé publique ne le cache pas. « La capacité de résilience limitée de notre système de santé face à un risque d’importation massive de cas », « la difficulté logistique de mettre en quarantaine tous les passagers en provenance de la Chine » sont mentionnées dans un communiqué conjoint sur les mesures préventives permettant de réduire au minimum l’importation et l’éventuelle circulation du virus dans le territoire, publié hier.

Ces déclarations font froid au dos. La vitesse de propagation de la maladie est très forte en Chine, alors que la frontière de Madagascar n’est toujours pas fermée aux personnes en provenance de ce pays où la maladie a fait quatre cent vingt-cinq morts et vingt mille victimes, selon les chiffres publiés mardi. Par ailleurs, la maladie existe déjà dans vingt-sept pays et la décision du comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé classe la pandémie de coronavirus d’urgence de santé publique de portée internationale ».

Face à ces restrictions des mesures sanitaires, l’Etat lance des mesures préventives. Il recommande aux compagnies aériennes, « de ne pas transporter des passagers en provenance de la Chine ou ayant transité par la Chine». Les compagnies qui n’honorent pas cette recommandation sont consignées à mettre en quarantaine « obligatoirement » leurs passagers et la compagnie concernée est soumise à la prise en charge entière de cette mise en quarantaine. Les navires desservant Madagascar doivent, en outre, respecter les mesures d’arraisonnement et communiquer l’état de santé de leurs passagers.

Les mesures de contrôle sanitaire de tous les passagers et des membres de l’équipage sont à renforcer dans les ports et les aéroports. Les opérateurs de transport dans les gares routières sont invités à renforcer l’enregistrement des passagers avec leurs coordonnées téléphoniques et de garder et sécuriser la liste des passagers pour une période d’un mois, au minimum. Les agents de santé et les agents communautaires sont, quant à eux, chargés de signaler toute présence de personnes en provenance de la Chine et présentant des symptômes de la maladie, d’effectuer une visite à domicile pour assurer la véracité des informations rapportées, d’assurer la prise en charge des personnes suspectes et l’acheminement des prélèvements jusqu’à l’Institut Pasteur de Madagascar. Le numéro vert 910 est disponible à la population, pour éviter les désinformations concernant cette maladie.