Monde Santé

Coronavirus – Les mesures de restriction s’étendent

Le  bateau  «  The  Diamond  Princess  »  est  bloqué  au  port  de  Yokohama,  au  Japon, après  détection  de  cas  de  coronavirus  sur  certains  de  ses  passagers.

Aux grands maux les grands remèdes. Les mesures d’isolement et de limitation des déplacements ont été renforcées un peu partout dans le monde.

Les mesures de confinement et les restrictions ont été étendues hier à travers la Chine et à l’étranger pour endiguer l’épidémie de pneumonie virale qui a déjà fait près de cinq cents morts.

Après la mise en quarantaine de facto de Wuhan et de la province du Hubei (centre), épicentre du nouveau coronavirus, un nombre grandissant de villes de l’Est de la Chine imposent des restrictions de déplacement à des dizaines de millions d’habitants supplémentaires.

L’OMS a lancé hier un appel de fonds de 675 millions de dollars (613 millions d’euros) et annoncé que cinq cent mille masques, trois cent cinquante mille paires de gants allaient être envoyés dans vingt quatre pays, ainsi que deux cent cinquante mille tests dans plus de soixante dix laboratoires du monde entier.

Au moins quatre cent quatre vingt dix personnes atteintes par le virus 2019-nCoV sont mortes en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), la plupart au Hubei, selon un bilan officiel, hier. Plus de vingt quatre mille cas de contamination ont été confirmés dans le pays. Parmi elles, un nourrisson chinois âgé d’un jour à peine, selon les médias publics chinois, le plus jeune cas d’infection.

Dix cas découverte

Près de deux cents cas de contamination ont été identifiés en dehors de Chine dans une vingtaine de pays, Hong Kong –territoire chinois semi-autonome– faisant par ailleurs état mardi de son premier décès.

Au Japon, trois mille sept cents personnes de dizaines de nationalités différentes se retrouvent coincées, pour au moins quatorze jours, dans leurs cabines à bord d’un bateau de croisière à Yokohama au Japon après la découverte de dix cas de coronavirus à bord.

Dans le port de Hong Kong, mille huit cents personnes étaient aussi retenues hier pour passer des tests médicaux, après trois cas de coronavirus détectés chez de récents passagers du navire.

Sous pression, les autorités hongkongaises ont fermé la quasi-totalité des postes frontières avec le reste du pays et imposeront à partir de samedi une quarantaine de deux semaines à tous les visiteurs venant de Chine continentale…