Accueil » A la une » Religion – Le FFKM change de patron
A la une

Religion – Le FFKM change de patron

La désignation de celui qui va présider le Conseil des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) se fait chaque année. Le révérend David Rakotonirina de l’église luthérienne succède le pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa, président de l’église protestante réformée de Madagascar (FJKM). Ainsi, l’Assemblée des leaders religieux change de patron pour cette année 2020. La passation de service entre ces deux personnalités s’est déroulée, hier, à Ambatovinaky.

Tout au début de son mandat, le leader de l’église luthérien a lancé un appel pour renforcer la lutte contre la corruption. Un processus qui a été entamé par l’ancien président. Mais vu que l’éradication relève des affaires de tous aussi bien les simples citoyens que les religieux, le révérend David Rakotonirina est disposé à emboiter le pas de son prédécesseur en rappelant que tout un chacun devrait repousser la corruption. Le message est tenu à sensibiliser les fidèles à se focaliser au développement. La part de responsabilité des citoyens contribue au redressement du pays sur le plan politique, économique et social, a-t-il lancé.

Existant depuis quarante ans déjà, l’Assemblée des chefs d’églises regroupant le catholique, l’anglican, le luthérien et le FJKM est une entité religieuse qui a joué son rôle d’observateur dans la vie publique à Madagascar. Parfois, il est sollicité à résoudre des crises ou des mésententes entre les politiciens. La présence du FFKM, notamment en dehors des affaires religieuses pour basculer plutôt dans la politique est marquante dans son palmarès. Aussi, le changement de patron à sa présidence, selon les analystes politiques, pourrait-il apporter un nouveau souffle dans la conjoncture qui prévaut actuellement dans le pays.

Récemment, le FFKM est sorti dans sa tanière pour évoquer sa position, notamment sur l’adoption de la loi sur la lutte contre les violences basées sur le genre.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi