A la une Economie

Electricité – Des pylônes de haute tension s’effondrent

Il faudra au moins deux semaines pour redresser le pylône selon Vonjy Andriamanga.

Les éléments métalliques des pylônes de haute tension de la Jirama sont la cible des voleurs. Deux pylônes se sont effondrés .

Rien ne se perd, tout se vole. «C’est inadmissible que l’appât du gain d’une poignée de personnes entraine de tels dégâts», s’est indigné le directeur général de la Jirama Vonjy Andriamanga samedi, en début de soirée, à Behintsy du côté d’Ambohimanam-bola. Accompagné d’une équipe technique, il a constaté de visu un pylône qui s’est effondré à la suite des rafales de vent qui ont marqué le début du weekend des tananariviens.

D’après les explications du directeur général adjoint Albert Ravelojaona, ce pylône n’a pas résisté aux vents à cause des vols des éléments métalliques qui l’ont affaibli. «Nous pouvons voir à la base de l’infrastructure que des éléments ont été sectionnés», a-t-il renchéri en indiquant que ce type de larcin n’est pas un cas isolé. Les pylônes situés dans les endroits isolés, comme celui qui s’est effondré à Behintsy sont des cibles privilégiées des voleurs. «Nous pouvons d’ailleurs remarquer que sur ce pylône, il y a des éléments qui ont été remplacés par la Jirama», a souligné Albert Ravelojaona en montrant des pièces métalliques rouge sur l’édifice couché sur le flanc. «Nous ne savons pas pour le moment à qui on a affaire. Ce qu’on peut dire c’est qu’aucune infrastructure publique n’est épargnée à l’image du pont de Mandroseza dont on a de cesse de remplacer le bord métallique».

Weekend chargé
La chute de ce pylône de haute tension de 138 000 volts a entrainé une coupure de courant dans une grande partie de l’Avaradrano. Un autre pylône de 63 000 volts s’est également effondré du côté d’Alasora. D’après le directeur général plus de vingt mille abonnés ont été touchés par la panne. Les équipes de dépannage ont été à pied d’œuvre dès samedi pour rétablir le courant en mettant en place des poteaux provisoires. Le courant n’a été rétabli que dimanche en fin d’après-midi, de manière progressive. «Il faudra au moins deux semaines pour redresser le pylône», a expliqué Vonjy Andriamanga qui a précisé que ce sont des techniciens de la Jirama qui s’en chargeront. Le pylône de Behitsy s’étant couché sur une clôture privée, le directeur général d’indiquer que la compagnie dédommagera le propriétaire. Il a toutefois rappelé qu’il y a un corridor à respecter autour des pylônes pour les habitations.
Les intempéries de samedi ont donné du fil à retordre à la Jirama qui a dû faire face à l’effondrement d’au moins une quarantaine de poteaux un peu partout à Antananarivo. Dans la soirée du dimanche, une quinzaine a été remise sur pied.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Tena mafibe aloha iny rivotra iny ka tsy hifanomezantsiny !
    Nahafinaritra ny fandraisan’ny Jirama andraikitra avy hatrany nanarina sy nanamboatra ireo simba vokatr’iny rivotra mahery nanimba zavatra iny. Izany no atao hoe tena tompon’andraikitra satria tsy niandry ela ireo tompon’andraikitra ao @ Jirama tarihin’ Atoa Tale Jeneralin’ny Jirama Vonjy Andriamanga fa vantany vao niseho ny fahasimbana avy dia nandray ny andraikitra nanamboatra izy ireo.
    Misaotra Jirama.