Sport

Salon de Milan : La KTM 390 se décline en une version Adventure

Comme chaque année, les constructeurs ont mis le paquet pour le salon Eicma de Milan (du 7 au 10 novembre en Italie). Et comme à chaque édition, on retrouve quelques modèles qui s’adressent au marché malgache. Cette fois-ci, la KTM Adventure 390 a attiré toute notre attention. Un modèle qui débarquera à Madagascar au deuxième trimestre 2020 et qui devrait rapidement trouver preneur vu sa polyvalence.

Il s’agit d’une déclinaison trail du roadster fétiche de la marque autrichienne, à savoir la Duke 390, son bestseller dans la Grande île. On retrouve donc le pétillant monocylindre de 373 cm3, qui développe de 44 CV et 37 Nm. Il y a un moteur au caractère si particulier qui, d’abord, se démarque par sa vivacité sur toutes les plages de régime. Un moteur relié à un accélérateur électronique Ride By Wire, qui bénéficie, ensuite, d’un système de gestion d’avant-garde. Un moteur livré enfin, avec un nouveau silencieux fuselé, à la sonorité douce et claire.
On retrouve toujours le cadre treillis tubulaire en acier, ultraléger et ultrarigide, signature de la firme de Mattighofen. L’Adventure 390 reçoit une fourche de APEX USD 43 mm, conçue initialement pour l’enduro. Derrière, un mono amortisseur WP APEX assure une stabilité à toute épreuve.

400 km dautonomie
En poursuivant au niveau de la partie-cycle, le freinage est confié à Bybre (By Brembo), avec un étrier radial à quatre pistons qui pince un disque de 320 mm à l’avant. Tandis qu’un étrier axial à simple piston pince un disque de 230 mm à l’arrière. Au passage, on apprécie le nouveau dessin des jantes à bâtons.

Vu qu’on parle d’un trail, l’Adventure 390 est équipée d’une bulle réglable manuellement, qui trône sur la tête de fourche. Bien utile pour se protéger du vent lors des longs trips auxquels elle est destinée. Son ergonomie favorise la polyvalence en tout point, autant pour un usage sur route qu’en offroad. Les écopes de réservoir plus volumineuses et plus pointues lui confèrent une allure sportive et aventurière à la fois. En parlant du réservoir justement, la capacité passe à 14,5 litres. Un autre élément qui confirme sa fonction principale d’aventurière. Compte tenu de la faible consommation du monocylindre, l’autonomie grimpe jusqu’à 400 km.

Appli navigation
À bord de l’autrichienne, le guidon interpelle en premier lieu, par rapport à celui de la version roadster. Il assure une position de conduite confortable et un contrôle maximal. Concernant l’assise, elle a également été développée pour les longs parcours. La selle du pilote est moins large à l’avant, ce qui permet de toucher le sol plus facilement avec les pieds. Tandis que la housse a été testée pour l’adhérence et la facilité de mouvement.
À propos de l’électronique embarquée, l’Adventure 390 est très bien garnie. L’instrumentation entièrement électronique TFT couleur regorge d’informations utiles pour le pilote. Tandis que le KTM My Ride permet de connecter son smartphone à la moto, afin de passer des appels et d’écouter de la musique. Et encore, il est équipé d’une application optionnelle de navigation, toujours dans le but d’agrémenter au maximum les longues randonnées.