Faits divers

Ambohidratrimo – Un camion tue un docker dans son sommeil

Alors qu’il était en train de se reposer sous un poids-lourd, un docker de trente- quatre ans s’est retrouvé mort écrasé sous une des roues du camion.

Une double imprudence s’est avérée fatale à Ano­siala Ambohidratrimo. Un conducteur de poids-lourd a été arrêté et placé en garde à vue, tandis que l’un de ses dockers a trouvé la mort. Le drame s’est produit sur une voie de desserte qui ne débouche nulle part. Dans la soirée de lundi aux alentours de 19h30, le jeune docker de trente-quatre ans s’est retrouvé écrasé sous l’une des roues du camion lorsque celui-ci a démarré.

Selon les informations recueillies sur les lieux du drame, le chauffeur du camion et son équipe se sont arrêtés à l’endroit théâtre du drame. Profitant du moment pour se reposer, le trentenaire s’est allongé sous le châssis du camion pour y dormir. Alors qu’il sommeillait dans cette position dangereuse, ses compagnons se sont installés à d’autres endroits plus sûrs ou profitaient de leur pause pour fumer ou discuter.

Alors que le camion s’apprêtait à repartir, le jeune homme, allongé sous le véhicule sombrait encore dans le sommeil. De son côté, le chauffeur a commis l’irréparable sans prendre le soin de vérifier si les dockers se reposaient encore sous son véhicule comme à leur habitude.

Obscurité
Alors qu’il s’est mis à rouler, les autres individus de son équipe de batelage ne l’ont pas hélé ni averti à temps. C’est seulement après que l’une des roues a écrasé la victime que l’homme qui était au volant a réalisé qu’il y avait encore quelqu’un sous le poids-lourd.

La brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Ambohidratrimo est saisie de l’affaire. Selon les informations communiquées, le chauffeur du camion était en train d’effectuer une manœuvre sur les lieux du drame, qui est d’ailleurs une aire étroite, lorsque l’accident s’est produit. Dans la pénombre, le conducteur perché dans la cabine ne pouvait pas voir le docker, allongé à terre derrière son camion. Pour sa part, ce dernier n’avait pas eu le temps de se dégager à temps, scellant ainsi son sort.

D’emblée, le jeune homme a été conduit à l’hôpital d’Anosiala, mais la roue du poids-lourd qui lui était passé sur le corps a touché des organes vitaux et l’effet lui a été fatal. La dépouille a été remise à la famille du défunt et le chauffeur enquêté par la gendarmerie. La suite de l’affaire est attendue.