Accueil » Faits divers » ANTANIMENAKELY – Trois détrousseurs tuent un sexagénaire
Faits divers

ANTANIMENAKELY – Trois détrousseurs tuent un sexagénaire

Les lieux où s’est passé le crime.

Un gérant de cash point, 61 ans, est mort poignardé par ses voleurs, hier, à Antanimenakely-Ampitatafika. Sa fille, 39 ans, a grièvement été blessée.

Affreux. Un labyrinthe d’Ambohi­tsaratelo vers Antanimenakely-Ampitatafika a été le théâtre d’un vol aggravé de meurtre, hier à 7h30 du matin. Le tenant d’un cash point, âgé de 61 ans, et sa fille de 39 ans, ont été lardés de coups de couteau. Le père est décédé sur place. La trentenaire a été évacuée en état d’urgence absolue à l’hôpital. Le crime s’est déroulé sous les yeux impuissants des badauds. Il a été l’œuvre de trois scélérats qui cachaient à moitié leur visage.

Des témoins oculaires racontent qu’ils étaient équipés d’une arme à feu et de deux gros sabres. Ils roulaient à moto. Le défunt et sa fille louaient une maison dans le quartier. Ils allaient travailler à cette heure-là quand le trio criminel s’est emparé d’eux.Les truands ont arraché leur argent et les ont mis à terre avant de démarrer en trombe. Personne n’a osé s’approcher d’eux.

« Apparemment, les victimes étant en route pour leur cash point ont été suivies depuis quelque part », indique un riverain terrifié par la scène sanglante « Ce couloir a toujours été dangereux, même en plein jour, on voit des piétons attaqués », souligne-t-il.

De plus en plus victimes

La gendarmerie du poste d’Ampitatafika, responsable du secteur, affirme qu’elle ignore le montant exact dérobé. Un ratissage a été engagé, mais n’aurait rien donné.

Une collecte de renseignements bat encore son plein pour mettre la main sur les auteurs du forfait. Ces derniers temps, il ne se passe pas un jour sans que les citadins entendent de vols, parfois doublés d’homicide. Des gérants de cash point ont été principalement les victimes. Le mois dernier, à Ankadikely-Ilafy, trois malfrats ont tiré sur un couple propriétaire d’un kiosque. Le mari a succombé. Sa femme a été placée sous soins intensifs et a pu être sauvée.

Rien que jeudi, vers 7h du matin, une jeune mère de famille, 26 ans, a subi le même sort, à Ambodin’Isotry. Elle a rejoint son cash point où un bandit l’a poignardée à la gorge. Elle s’est fait voler une somme de deux cent mille ariary et ses téléphones. Elle n’a pas survécu à ses blessures.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter