Accueil » Social » Energie – Antananarivo se mettra au solaire
Social

Energie – Antananarivo se mettra au solaire

Signature  de  convention  de  partenariat  entre  la  Jirama et  une  société  allemande.

Le soleil de la capitale est prometteur que la Jirama et une société allemande ont signé une convention de partenariat dans la production d’énergie solaire. Une alternative à l’énergie habituelle qui n’arrange pas toujours au mieux les trésoreries de la Jirama.

Avec la société Oursun Green power, un nouveau fournisseur d’énergie dans la liste de la Jirama, il est prévu de mettre en place à Antananarivo d’ici un an, trois centrales solaires d’une puissance totale de 11MW.

Ces nouveaux parcs solaires viendront en renfort à l’alimentation électrique de la capitale et pourront par la même occasion renforcer le réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA).

Étape essentielle

La Jirama explique que ce projet se démarque de par son utilisation de la technologie « Rooftop », c’est-à-dire l’installation des panneaux solaires sur les bâtiments pour optimiser l’utilisation des surfaces disponibles. « La Jirama vise l’amélioration de la qualité de l’électricité fournie à ses clients et surtout la réduction des coûts de revient dans la production » a expliqué Vonjy Andriamanga, DG de la Jirama.

Le basculement vers les énergies renouvelables se présente comme une étape essentielle au redressement de la Jirama. Une stratégie aussi pour atteindre l’équilibre opérationnel de la compagnie d’eau et d’électricité. Les usagers se sont montrés quelque peu sceptiques car d’autres proposent d’améliorer d’abord le service de fourniture d’électricité et d’eau déjà existantes. Les uns saluent en revanche l’idée innovatrice de cette nouvelle forme de production d’énergie.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter