Accueil » Social » ANTANANARIVO – La pollution dépasse le niveau d’alerte de l’OMS
A la une Social

ANTANANARIVO – La pollution dépasse le niveau d’alerte de l’OMS

La pollution associée à la chaleur fait suffoquer les Tananariviens en ce moment

La qualité de l’air se dégrade à Antananarivo. La direction générale de la météorologie a observé un pic de la pollution de l’air ces derniers jours.

Les personnes sensibles vivant dans les quartiers d’Andraharo, d’Ampandria-nomby, d’Ambatobe, de Soanierana ou à proximité, sont invitées à prendre des précautions. La qualité de l’air dans ces zones est malsaine pour les personnes sensibles. « Les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes atteintes de problèmes respiratoires et cardiaques, peuvent subir des effets sur leur santé si elles sont exposées pendant 24 heures, à cette qualité de l’air malsaine.», peut-on lire dans le Bulletin de surveillance de la qualité de l’air à Antananarivo, établi par la direction générale de la Météorologie, le 4 octobre.

Ces personnes risquent les crises d’asthme, les allergies, les conjonctivites, les irritations des voies respiratoires, l’aggravation des troubles cardio-vasculaires ou des troubles respiratoires ou pire, le cancer du poumon, vu que les particules fines PM 2,5 peuvent déclencher l’apparition du cancer. La moyenne journalière des concentrations des particules fines PM 2,5 est de 45 µg/m3, soit trois fois plus élevée que le seuil recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), dans ces quartiers, ces derniers jours. À Andraharo, à Ampandrianomby et à Soanierana, l’air est plus polluée que celle à Ambohidahy, le quartier le plus pollué de la capitale, selon les données de la direction générale de la Météorologie.

Qualité malsaine

« La fumée à la décharge d’Andralanitra explique cette hausse de la pollution de l’air à Ampandrianomby, à Ambatobe et à Andraharo, en ce moment. Les feux de brousse, la fumée des briques brûlées autour d’Antananarivo, les gaz d’échappement des véhicules, sont, également, facteurs de cette pollution de l’air. », explique Zo Rakotomavo, chef de service des Recherches hydrométéorologiques, auprès de la direction générale de la Météorologie. La direction générale de la Météorologie souligne que la qualité de l’air devrait rester malsaine pour les personnes sensibles, cette semaine. Les conditions météorologiques des trois prochains jours, resteraient favorables à l’accumulation des polluants.

La pollution de l’air risque de s’accentuer, à la fin du mois d’octobre et au début du mois de novembre. C’est le pic de la saison chaude, qui est favorable à l’augmentation de la pollution de l’air. La prévision du retard des précipitations n’arrange pas les choses, étant donné que la pluie et le vent atténuent la pollution. Le renforcement des contrôles, lors des visites techniques des véhicules, la lutte contre les feux de brousse, la diminution de la circulation des véhicules en ville, devraient contribuer à la baisse de la pollution de l’air.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Les décès prématurés liés à la pollution sont établis .L’ espérance de vie des Malgaches en moyenne 66,5 ans pour les femmes et 62 ans pour les hommes avec les séquelles du Covid vont encore affoler les statistiques du taux des décès avec une étude rétrospective . Les particules fines émises par ces véhicules grosse cylindrée fonctionnant au carburant diesel sont hyper nocives pour la santé publique . La part de l’énergie renouvelable est en encore en balbutiements par rapport à l’énergie fossile dans ce pays et n’en parlons même pas de l’énergie nucléaire . On s’aligne totalement avec Mamimbahoaka pour le téléphérique qui est un mode de transport écologique épargnant l’artificialisation urbaine .