Accueil » Editorial » Elle était une voix
Editorial

Elle était une voix

Elle a perdu son nom au profit de l’émission qu’elle anime. Jeanne Rasoanarimalala était pour Rasoabakobako ce que Colgate est pour le dentifrice, Frigidaire pour le réfrigérateur. Il est des gens comme ça, nés sous la bonne étoile et bénis des dieux. Ils marquent leur époque par leur talent, leur particularité. Rasoabakobako en fait partie. D’abord par sa longévité puisqu’elle s’est éteint samedi à l’âge de 98 ans. Elle aura marqué son siècle. Son émission Haody Rasoabakobako, dédiée essentiellement aux femmes, à la vie quotidienne était incontournable chaque matin sur les ondes de Radio Madagasika ra jusque dans les années 80. Jeanne Rasoanarimalala n’était ni médecin ni psychologue mais ses conseils, son avis valaient paroles d’Evangile.

C’était bien sur une autre époque où les animateurs ou les journalistes de Radio Madagascar étaient tous des grands professionnels du métier à l’image de Rabesahala, Victor Rajoro, Daniel Ramaromisa, Jean Louis Rafidy, Dody Ratsarazaka, Joachim Andrianarisoa… À se demander qui aurait pu tenir tête a la radio Madagascar si le pluralisme avait existé à l’époque. Mais même avec une seule station avec deux chaînes, l’ennui n’avait pas de places.

Les théâtres radiophoniques avec des comédiens exceptionnels étaient la cerise sur le gâteau. On regrette la belle époque où il n’y avait pas de problème de circulation, d’eau, d’électricité, d’insécurité, d’ordures, de malnutrition… Autant on n’a pas su anticiper dans l’organisation sociale, autant on n’a pas su constituer une relève à ses personnages uniques. On a sombré dans la médiocrité dans tous les domaines pour se retrouver dans une situation semblable au Moyen Âge. La pauvreté, le manque de civisme et d’éducation, la cruauté, la petitesse de la mentalité, tout nous ramène à des siècles en arrière. Eh oui, la colonisation nous a fait certainement brûler certaines étapes qu’on est en train de vivre. Retour vers le futur ou le passé recomposé?

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi