Sport

Football – Le vivier qu’on a laissé en friche

Incroyable mais tristement vrai : loin, très loin derrière les pays africains de football, Madagascar a attendu l’arrivée d’un Nicolas Dupuis pour enfin s’intéresser à ses expatriés et binationaux. Pourtant, dans les années 2005-2010, ils étaient déjà une pléthore d’U18 talentueux à figurer dans les centres de formation de nombreux clubs français, certains parvenant même en sélection nationale. Citons-en quelques-uns : Stéphane Raveloarijaona de l’AS Monaco, sélectionné en équipe de France ; Anthony Rabesandratana de l’AS Saint-Etienne ; Pierrick Rakotoharisoa du Havre AC, également appelé en équipe de France ; Njaka Rafilibera de l’AS Saint-Etienne ; Lalaina Randriamanantena du FC Sochaux ; Jonathan Ratsivoson de l’Olympique de Marseille ; Michael Rabeony de l’AJ Auxerre ; Abel Anicet Andrianantenaina également de l’AJ Auxerre. Seul ce dernier a fini par être repéré, après avoir émigré en…Bulgarie.

Manque de moyens, méconnaissance des us et pratiques du football international pour cause d’insularité, orgueil mal placé ? En son temps déjà dans un de ses livres sur le football, Bertin Andriamiharinosy n’avait pas résisté à l’envie de publier une photo des footballeurs malgaches de La Réunion, dont plus un seul n’a été appelé après s’être expatrié…