Accueil » Economie » Gare routière Maki – Les transporteurs implorent l’ouverture des nationales
Economie

Gare routière Maki – Les transporteurs implorent l’ouverture des nationales

L’association  des  transporteurs  espère  retrouver les  nationales.

Opérationnel. « Nous sommes prêts» clament les membres de l’Association des transporteurs de Madagascar (ASTRAM), hier à la gare routière d’Andohatapenaka. Ces derniers implorent les autorités de considérer l’ouverture totale des frontières régionales après l’effectivité de cette décision pour l’axe Rn2 depuis une semaine.

« La caisse unique est présentement fonctionnelle pour faciliter les procédures d’enregistrement à la gare Maki. La numérisation des données a permis aux voyageurs de bénéficier des billets à tarif unique. Sans oublier l’installation d’un bloc sanitaire à disposition des cas d’urgence » argue Fredinard Rakotondrafara président de l’ASTRAM.

Une façon pour ce responsable de souligner que les transporteurs s’engagent à respecter les mesures de sécurité santé en vigueur en ces temps de crise sanitaire. Parmi ces mesures, l’obligation pour les passagers de se munir d’une copie de pièce d’identité pour les questions de traçabilité, en cas de détection de cas avéré de covid.

Depuis le début du confinement, mis à part le transport de marchandises, aucun autre type de transport n’était autorisé. Les transporteurs de voyageurs se sont ainsi retrouvés à l’arrêt tout en étant obligés de supporter les charges d’entretien de leurs véhicules malgré une rentrée d’argent à néant. Raison pour laquelle ces professionnels se tournent vers les autorités compétentes pour espérer « redémarrer » leurs activités.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi