A la une Politique

Visite – Ce qu’ils attendent du pape François

La visite du Pape François revêt une importance cruciale pour la plupart des Malgaches. Chacun a ses attentes et ses impressions, mais tous espèrent des changements.

Michel Saint-Lot, représentant de l’Unicef à Madagascar

La visite du Pape à Madagascar sera d’une grande importance comme il est un homme d’État mais surtout avec la place qu’il occupe au sein de la société malgache. Une population qui a une forte tendance catholique et même les non Catholiques ont toujours été à l’écoute du Pape

Un des piliers de sa visite est surtout axé sur l’impact du changement climatique mais aussi et surtout sur le rôle des jeunes dans la société

Nous espérons qu’un des points de la discussion avec les jeunes sera leur active participation et contribution à assurer la résilience de Madagascar aux changements climatiques, car les nouvelles générations seront les plus affectées.

Les autorités compétentes ont l’obligation d’assurer des jeunes, représentant 60% de la population malgache, de leur donner l’opportunité de participer et surtout d’être à l’écoute.

Le Pape sera à l’écoute des jeunes lors de la veillée papale. S’il est à l’écoute des jeunes, je ne vois pas pourquoi d’autres parmi nous qui sont moins élevés que le Pape, en statut social, politique ou diplomatique, on ne peut pas écouter les jeunes car ces derniers ont des choses à dire. Nous souhaitons que la visite au Village du Père Pedro sera une opportunité pour une prise de conscience des autorités municipales quant à l’impact de la proximité en pleine zone urbaine de la décharge d’ordures, sur la qualité de vie de cette frange vulnérable de la population malgache et que l’initiative du Père Pedro démontre qu’avec de la Volonté et du savoir-faire on peut changer le statut quo

Dr Jaurès Churchill Rabemanantena, Consultant International et Team Leader des Accélérateurs d’Impact du Groupe WHO Scholar Madagascar

« C’est une opportunité pour les chrétiens, surtout, de réfléchir sur soi-même, sur leurs interactions avec les autres et leur avenir. Je n’attends rien de particulier. Ce sont l’éducation de base et la mentalité qui doivent être l’objet de changement. Autrement, même si c’est le Seigneur Christ qui va venir à Madagascar, ça ne changera rien si nous ne sommes pas prêts au changement positif. Mais je reste optimiste pour l’avenir de Madagascar ! »

Rivo Rakotovao, président du Sénat

« Cette visite apostolique apporte une joie immense pour nous, Malgaches, et surtout pour les catholiques. Nous connaissons tous l’importance de cette visite au niveau mondial. Cette considération est une opportunité à saisir, pour Madagascar, pour avancer vers quelque chose de meilleur, que ce soit pour les chrétiens que pour les non chrétiens. Je crois que cette visite du Pape est d’une importance cruciale pour notre pays »

Professeur Yoël Rantomalala, urologue et ancien ministre de la Santé publique

« Je suis heureux et content de pouvoir accueillir le Souverain Pontife chez nous à Madagascar. En effet, ce n’est pas tous les pays du monde qui ont cette chance d’avoir la visite du successeur de Saint Pierre. En plus de cela, j’étais aussi là lors de la visite du Pape Jean Paul II en 1989 et 10 ans après j’ai pu visiter le Vatican au cours de l’année jubilée 2000 où le Pape a fait l’Angelus. Que cette visite, durant laquelle le Pape apportera de la paix et de l’espérance, soit une occasion pour les Malgaches de démontrer l’unité nationale et le Fihavanana et d’oublier, même de façon temporaire, les difficultés de la vie de tous les jours et les querelles politiques ».

Père Robert Randriamanamahenina, cérémoniaire du Pape

«Nous ne nous pouvons pas encore tomber de fatigue, en ce moment, car il nous reste encore beaucoup à faire. Par ailleurs, je suis impatient de l’arrivée du Pape, pour pouvoir jouir de la grâce de Dieu. Je souhaite à tous les Malgaches, d’ailleurs, de bénéficier de cette grâce de Dieu, en cet événement inégal. Que cette visite renforce l’harmonie entre les Malgaches. Car le Pape n’est pas venu ici pour un groupe de personnes, mais pour tout le monde ».

Finiaina Ranivoarianja, directrice commerciale

« Je suis contente de cette visite du Pape. J’espère des changements dans tous les domaines, à cette occasion. Nos caractères se détériorent, on profite des uns et des autres, et le vol gagne du terrain. J’espère, également, que nos dirigeants et tous les responsables écoutent avec attention et appliquent les messages que le Pape véhiculera ».

 

Roger Rasoloarisoa, Un père de famille

Un havre de paix. À l’avènement de la visite papale, ce que j’espère pour la nation, c’est la cohésion de la population pour que les Malgaches puissent vivre dans la paix, et dans une totale fraternité. Je souhaite, également, que l’essentiel pour tout un chacun soit d’œuvrer à rendre meilleur le vivre ensemble sans discrimination d’autrui dans notre beau pays. De ce fait, par rapport à la situation difficile auquel le peuple fait face en ce moment, notamment, la hausse du coût de la vie, la situation précaire que la plupart des Malgaches vivent chaque jour, que la prière du Pape puisse apporter la prospérité et du changement pour tous sans exception.

Sylviana Razafimahaleo, une étudiante en Droit de 18 ans

Étant jeune et membre d’un groupe évangélique, je pense que l’arrivée du Pape est une occasion pour nous, les jeunes, d’être bénis. Cette bénédiction sera utile dans notre vie de tous les jours, surtout pour les études et la famille. Ferventes catholiques, ma famille et moi irons à la grande messe, nous sommes même très enthousiastes. D’ailleurs, nous nous sommes déjà inscrits au niveau de notre diocèse pour y assister.

Cathy Razafimahaleo, Étudiante de 18 ans

J’attends que la situation dans le pays change surtout pour nous les jeunes qui sommes l’avenir pour ce pays. J’espère que ce sera une occasion de prier avec foi pour toutes formes d’Églises dans le pays. C’est
triste de voir à quel point lorsqu’on parle de Madagascar, on parle toujours de misère et de pauvreté. Je souhaite que cela s’améliore par l’arrivée du Pape, pour qu’on puisse avoir un avenir meilleur.

Tsiresy,Tovoniaina Étudiante de 19 ans

Mon vœu, comme tous les autres jeunes dans ce pays, est de réussir dans mes études. Cette visite apporte un nouveau souffle pour tous. Surtout pour nous jeunes qui étudient et qui ont des objectifs à atteindre. Cette visite sera une porte chance pour nous tous.

Pasteur Hanta Monique Ramiliarison, qui tient une église à Antafofo Ampefy

Sur le plan spirituel, j’espère que toutes les églises puissent fraterniser et que ces derniers puissent vivre en harmonie à l’arrivée du Souverain pontife, qu’on considère chez les Malgaches comme étant un « Ray aman-dreny». À son image, que les fidèles puissent vivre avec humilité et surtout dans l’amour de leur prochain. Le message essentiel à diffuser sera la paix.